Critiques express (24) Winter is coming

Tenue de Noël sexy fesses à l'air cul nu
Tout compte fait, l’hiver ne sera peut-être pas si froid que ça…

L’hiver arrive et avec lui le froid (ainsi que les grandes révélations édifiantes du style “l’hiver, il fait froid”).
Mes cadeaux de Noël sont prêts, dont la combinaison ci-dessus pour ma chère et tendre (NB : la damoiselle sur la photo n’est pas à moi et n’est pas livrée avec la tenue). Reste plus qu’à s’occuper en attendant de se réchauffer contre le doux fessier qui se dévoilera à l’ouverture de “l’issue de secours”.
Or donc, lisons pour patienter !

Couverture Contes érotiques de Noël La Musardine Lectures amoureuses

Contes érotiques de Noël
La Musardine

Ce livre était offert parmi les goodies lors du salon de la littérature érotique 2019. Au menu du réveillon, quatorze nouvelles érotiques sous la plume de treize auteurs (Léo Barthe, Virginie Bégaudeau, Cécile Coulon, Gil Debrisac, Octavie Delvaux, Brigitte Lahaie, Étienne Liebig, Françoise Rey, Stéphane Rose, Carl Royer, Anne Vassivière, Carlo Vivari et Esparbec, qui signe deux textes).
Ce recueil érotique grand public tiendra chaud pendant les soirées d’hiver. Il y en a pour tous les goûts, du sombre au comique. Ma préférence va à la nouvelle très noires de Brigitte Lahaie, ce qui n’étonnera personne (j’adore Brigitte Lahaie et je déteste Noël, soit deux bonnes raisons).
Si la thématique du 25 décembre vous intéresse, vous pouvez aussi vous régaler avec Noël écarlate, dans un tout autre style, axé fantastique, SF, épouvante.

Couverture Fréquence Oregon Loïc Le Pallec Sarbacane

Fréquence Oregon
Loïc Le Pallec

Sarbacane

Chronique tardive d’un bouquin lu il y a quelques mois maintenant dans le cadre du jury du Prix des Halliennales 2019.
Un road-trip dans un monde post-apocalyptique, tu penses tout de suite à Mad Max. C’est un peu l’idée en version littérature jeunesse, donc bien moins bourrin que la version ciné avec Mel Gibson. Si vous êtes un briscard du genre, pas dit que ce bouquin vous emballe. Vous avez terminé les œuvres majeures sur papier comme à l’écran, vous connaissez les codes, les situations récurrentes, les archétypes, vous ne découvrirez rien de nouveau. En même temps, si vous êtes un briscard du genre, vous êtes vieux, donc pas la cible des bouquins pour adolescents.
Il faut prendre Fréquence Oregon comme une somme, un condensé du post-apo, la quintessence du genre. À ce titre, il est très bien écrit… presque un peu trop, puisqu’il manque à mon sens LA petite touche innovante (drame d’être moi-même un vieux briscard…). En tout cas, pour un ado qui souhaite découvrir le genre, il s’agit d’un très bon titre sur le sujet.

Couverture Gorn Même la mort Tiburce Oger Vents d'Ouest

Gorn
T.1 Même la mort
Tiburce Oger

Vents d’Ouest

Gorn est chevalier et dès les premières pages de la BD, Gorn meurt. Il revient sous forme de fantôme, autant pour se venger que retrouver son grand amour Eliette. Au cours de sa quête, il sera accompagné d’une elfette bouffonne et d’une chanteuse viking. Voici leur histoire. Tin tin.
Un premier tome sympathique mais qui a du mal à se positionner entre le tragique et le rigolo, et n’a pas su me convaincre de lire la suite de la série, laquelle compte huit tomes au total. Sans regrets, vu les critiques unanimes sur le fait qu’elle ait traîné en longueur.

Couverture Kroc le Bô Bruno Chevalier et Thierry Ségur Delcourt

Kroc le Bô
Bruno Chevalier & Thierry Ségur

Delcourt

Né de l’union d’une muse et d’un gob, Kroc est un gobelin plus beau (ou bô), plus intelligent et plus sensible que la moyenne de ses congénères. Il est aussi doté d’un unique point de vie indestructible, ce qui le rend immortel et condamné à une vie de souffrance comme monstre errant dans le monde à Dédé.
Cet album regroupe les aventures de Kroc, parues au cours des années 80 dans les pages du magazine Casus Belli dédié aux jeux de rôle et wargames. Quelques planches inédites sont venues s’ajouter pour poser les origines de Kroc et l’univers dans lequel il évolue.
Il s’agit d’une parodie du JdR AD&D (Advanced Dungeons & Dragons), plein de mobs, de trésors et de gros bills. Les auteurs inversent ici le point de vue en se plaçant du côté des monstres plutôt que du côté des preux et nobles aventuriers (qui sont en réalité bourrins, cupides et avides d’expérience pour grimper de niveau).
Marrant, très référencé, une BD culte pour la génération de rôlistes des années 80-90.

Rendez-vous demain pour la découverte de mon programme de lecture pour les vacances.

Publié le Catégories Critiques express

2 réflexions sur « Critiques express (24) Winter is coming »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *