Esprits imaginatifs : Tiphaine Croville

Le XXIe siècle. Des quatre coins du monde, de gigantesques voiliers partent à la conquête de l’imaginaire. À bord de ces navires, des hommes et des femmes, avides de rêve, d’aventure et d’espace, à la recherche d’évasion. Qui n’a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes ? Qui n’a jamais souhaité voir le soleil souverain guider ses pas, au cœur du pays Un K (à part), vers la richesse et l’histoire des Esprits imaginatifs ?

Esprits imaginatifs Pegase mentalist Continuer la lecture de « Esprits imaginatifs : Tiphaine Croville »

Esprits imaginatifs : Anthelme Hauchecorne

Au fin fond de l’univers, à des années et des années-lumière de la Terre, veillent ceux que la république des Lettres appelle quand elle n’est plus capable de trouver une solution à ses problèmes d’inspiration, quand il ne reste plus aucun espoir : les Esprits imaginatifs !

Esprits imaginatifs A-Team mois de l'imaginaire Continuer la lecture de « Esprits imaginatifs : Anthelme Hauchecorne »

Esprits imaginatifs : Morgane Caussarieu

Dans le système littéraire, les crimes textuels sont considérés comme monstrueux et impardonnables.
Sur Un K à part, les auteurs qui enquêtent sur ces crimes sont membres d’une unité appelée Esprits imaginatifs.
Voici leur histoire…

Esprits imaginatifs mois de l'imaginaire Continuer la lecture de « Esprits imaginatifs : Morgane Caussarieu »

Esprits imaginatifs : Patrick Mc Spare

Accusés de ne pas écrire de la vraie littérature, s’échinant à en faire la preuve, ils luttent sans cesse contre leurs opposants. Pour subsister, ils emploient leurs compétences. Quand les Lettres ne peuvent plus rien pour vous, il vous reste un recours, un seul : les Esprits imaginatifs.

Continuer la lecture de « Esprits imaginatifs : Patrick Mc Spare »

Mois de l’imaginaire : entretiens

Depuis l’an dernier, octobre est mis en avant comme le mois de l’imaginaire : science-fiction, fantastique et fantasy (ainsi que les 270000 sous-catégories associées à la SFFF) prennent le pouvoir !
Une littérature trop souvent réduite à la portion congrue dans les librairies. Et encore trop souvent associée dans les mentalités aux contes puérils, histoires de fantômes bouh-bouh et piou-piou-piou les rayons laser.
Initiative louable… même si elle colle un peu le bourdon. Devoir encore, en 2018, défendre des genres qui ont produit des œuvres majeures, il y a définitivement quelque chose de pourri au royaume des lettres.

Continuer la lecture de « Mois de l’imaginaire : entretiens »