J’ai fait une (re)touche

C’est important, les détails. “Une seule lettre vous manque et tout est détourné” chantait en son temps Martine de Lalphonse, poétesse du XIXe siècle. Une lettre mal tapée et un personnage se retrouve à tourner sept fois la mangue dans sa bouche (je l’invente pas, je l’ai trouvé dans un manuscrit que j’ai eu à corriger et ça a fait ma journée).
Une lettre et…

… Godot devient Goldo, le diminutif de Goldorak. Et là-dessus, j’ai bidouillé une couverture dans l’esprit des éditions de Minuit (dont le design minimaliste m’a facilité la vie, merci !).

Mais on peut aussi s’arrêter au seul changement de lettres. Et c’est ainsi que La rançon des Molosses devient celle des bolosses, sans avoir trop à bricoler le décor pour masquer la différence de largeur de caractère.

Quand les forces démoniaques choisissent de souffler pile au moment où le masque est de rigueur. Mauvais timing pour Le Souffle du Mal… Mercy Thompson lui rit au nez (sauf qu’avec le masque, ça ne se voit pas, c’est ballot).

Vertèbres – Morgane Caussarieu

Vertèbres
Morgane Caussarieu

Au Diable Vauvert

Jonathan, dit Jojo, disparaît. Hulahup Barbatruc, il réapparaît quelques jours plus tard avec ce que les grands malades de l’adjectif superflu appelleraient “une vilaine blessure” (un gnon, par définition, c’est pas glop, donc le jour où tu croises une “gentille blessure”, surtout, tu m’appelles !). De son séjour on ne sait où, Jojo ramène en outre une vertèbre surnuméraire. On peut dire qu’il y a un os, conclurait Horatio Caine en enfilant ses lunettes noires sous le soleil de Miami, yeah! we don’t get fooled again, don’t get fooled again, no, no, yeah, tout ça, tout ça. Or donc, Jojo va commencer à changer. Pour se métamorphoser non pas en Gilet Jaune mais en loup-garou, la couverture se montrant on ne peut plus explicite sur le sujet avec sa bestiole tout droit sortie du film The Wolf Man (1941). Et c’est parti pour suivre pendant trois cents pages les souffrances d’une jeune vertèbre !

Vertèbres Morgane Caussarieu Au Diable Vauvert
Continuer la lecture de « Vertèbres – Morgane Caussarieu »

Bilan 2021 et projets 2022

Alexandre le Grand son nom est une légende sa vie une épopée

L’heure est au traditionnel bilan.
Il est de bon ton en cette occasion de se lancer dans une liste chiffrée pour revendiquer x livres et pages lus, y articles publiés, z visiteurs sur le blog, où x, y et z représentent des entiers naturels le plus gros possible pour bien impressionner le chaland.
Je vous avouerai qu’étant littéraire et pas scientifique, les chiffres, je m’en bats les douilles. Et le bon ton, je m’en sers comme papier toilette.
On va plutôt parler d’autre chose, comme l’année dernière, celle d’avant et les précédentes.

Continuer la lecture de « Bilan 2021 et projets 2022 »

Cérémonie des K d’Or 2021

Logo K d'or Un K à part prix littéraire

Après une session 2020 plutôt pépère, c’est une édition faste qui s’annonce cette année !
Beaucoup de candidats avec pas loin de 200 titres chroniqués en lice ! Nouveau logo de l’événement ! Retour à la présentation d’Angelina Jolie, absente l’an dernier ! Retour aussi des KK de Bronze, pas attribués en 2019 ni 2020, alors que c’est pas faute d’avoir lu des daubes ces deux années-là, mais je m’étais ramolli et le temps de l’indulgence est terminé.

Continuer la lecture de « Cérémonie des K d’Or 2021 »