Chaos, confusion, licornes

Logo blog littéraire Un K à part

Les abonné(e)s de la page Facebook d’Un K à part auront noté ce week-end le changement de look avec l’apparition du nouveau logo du blog. On y verra un vortex vers une autre dimension, la cape de Batman, un aigle passé au mixer, un Cosmocat, un fœtus d’alien ou une tache de foutre, c’est affaire d’interprétation et d’imagination (et vous en avez beaucoup au regard des propositions qui précèdent…).
Plutôt que jouer les Rorschach du dimanche, ce qui tomberait mal à propos en ce lundi, je vais vous parler de l’évolution du blog et des changements qui s’annoncent.

Continuer la lecture de « Chaos, confusion, licornes »

Critiques express (26) La tactique des gens d’armes

Après “Aux armes !”, L’art de la guerre de Machiavel et celui de Sun Tzu, voici le quatrième et dernier volet de mes lectures militaires. Enfin “dernier”… S’il est aussi définitif que la der des ders, on risque de reparler souvent du sujet… Mais bon, on va marquer une pause, le temps de reconstituer nos forces avant de remonter au front, baïonnette au canon.

Continuer la lecture de « Critiques express (26) La tactique des gens d’armes »

L’art de la guerre – Sun Tzu

L'art de la guerre Sun Tzu Flammarion Champs

L’art de la guerre
Sun Tzu

Flammarion

J’ai envisagé un temps d’écrire une chronique complète sur L’art de la guerre, sauf que la plupart des éditions sont commentées et annotées en abondance, que tout a déjà été dit sur ce bouquin et je ne vois rien à apporter de plus à la littérature sur le sujet en tant que tel. Je l’aborderai donc par la bande.
Pour ceux qui ne connaîtrait pas ce classique, il s’agit d’une compilation de conseils militaires rédigés à une date floue (sans doute la charnière des Ve et IVe siècles av. J.-C) par un type dont on ne sait rien. Ouvrage de haute valeur sur la conduite stratégique et tactique de la guerre, ses enseignements restent d’actualité, moyennant quelques adaptations, vu qu’on se bat assez peu à la hallebarde de nos jours.

Continuer la lecture de « L’art de la guerre – Sun Tzu »

Halliennales 2020 – chapitre zéro

Hallennes begins

Or donc, après une édition 2019 épique, le partenariat entre les Halliennales et Un K à part est reconduit pour 2020 au terme de fructueux échanges, tractations, complots, dessous de table, épreuves de valeur dignes des travaux d’Hercule, ainsi que quelques accidents malencontreux dans les escaliers pour éliminer la concurrence.
En attendant que mon irrésistible charme picard me vale d’apparaître en couverture du magazine Vogue, les préparatifs de la prochaine saison des Halliennales sont en cours dans l’arrière-boutique du blog. J’y travaille d’arrache-pied, raison pour laquelle on ne voit pas mes guiboles sur la photo.

Fred Un K à part cosplay princesse Leia Star Wars Rogue One parodie magazine Vogue
La photo officielle fournie au salon. C’est l’unique photo de moi dont je dispose. Si, si, je vous jure, je n’en ai pas d’autres.
Continuer la lecture de « Halliennales 2020 – chapitre zéro »

L’art de la chronique

La question m’a été souventefois posée depuis les premiers articles mis en ligne sur ce blog : comment je rédige mes chroniques ?
La plupart du temps, je réponds “au clavier”, parce qu’on ne m’appelle pas monsieur Littéral pour rien. En vrai, la réponse serait plutôt “ça dépend”, sauf que personne ne s’en trouve plus avancé.
Or donc aujourd’hui, je vais tenter d’expliquer comment je m’y prends pour écrire ces petites merveilles qui ont assuré ma réputation mondiale voire intergalactique.

Leçon du professeur Fred Un K à part rédiger une chronique littéraire critique sur un blog
Continuer la lecture de « L’art de la chronique »

Critiques express (25) Aux armes !

Depuis tout petit, la guerre me fascine. C’est elle qui a déterminé mon intérêt pour l’Histoire, donc mon cursus universitaire, dès l’âge de six ans ! La faute à mon premier contact avec la guerre de Troie via Les plus belles histoires de la mythologie. De cette période naïve, bercée par la vision romancée, esthétisée et héroïsée de la littérature aussi bien que du cinéma, il me reste une collection de petits soldats au 1/72, soit quelques milliers de bonshommes en plastique.
L’Histoire, comme je disais, a très vite pris le relais de la fiction pour me ramener à la réalité de la boucherie guerrière. Cela dit, je demeure toujours aussi fasciné par la chose, faute d’avoir saisi le sens profond de cette capacité humaine à s’étriper pour un oui, pour un non. Ça dépasse l’entendement, j’espère pouvoir comprendre un jour…
En attendant, tiré de mes lectures, voici un florilège de titres sur le sujet, qui présenteront un intérêt pour ceux qui veulent étoffer la culture générale, pour les étudiants en histoire ou encore pour les auteurs (en historique ou fantasy) en mal d’ouvrages documentaires.

Continuer la lecture de « Critiques express (25) Aux armes ! »