La forteresse noire – F. Paul Wilson

Elle a été conquise moult fois, cette forteresse. D’abord paru aux Presses de la Cité en 1982 sous le titre Le donjon, le roman sort aussi la même année chez France Loisirs. Deux ans plus tard, on le trouve chez J’ai Lu, rebaptisé La forteresse noire par un traducteur fantaisiste, pas très au fait de l’architecture médiévale. The Keep, c’est un donjon, pas une forteresse complète, et où tu vois du black dans le titre en VO ?… Le bouquin poursuit sa route pour atterrir en 1993 en Pocket Terreur, avant d’être réédité chez Fleuve Noir dans la collection Thriller fantastique quand le catalogue change de main en 2003. Depuis il a été repris par Milady en 2009 sous une couverture qui pique les yeux.
Dans cette chronique, nous parlerons de la version Fleuve. Enfin, “nous”… C’est je qui va parler pendant que vous lisez en silence. J’entends un mot, un seul, et c’est direct un tour gratuit en catapulte pour un cours immersif de balistique en tant que projectile.
Or donc, nous quittons la Macronie de 2021 pour la Roumanie de 1941, illustrant au passage et à la perfection l’expression “tomber de Charybde en Scylla”.

La forteresse noire
F. Paul Wilson

Fleuve Noir

Couverture roman La forteresse noire Francis Paul Wilson Fleuve Noir Thriller fantastique Pocket Terreur
Continuer la lecture de « La forteresse noire – F. Paul Wilson »

Festival Dune, variations sur une affiche

Affiche film Dune Denis Villeneuve

Ça, c’est l’affiche de Dune version Denis Villeneuve. Si le roman est bourré d’idées intelligentes (et le film aussi), mon cerveau a quant à lui la faculté de les détourner vers les plus hauts sommets du débile.
J’ai pris l’affiche. J’ai effacé le texte. Reconstruit les bouts manquants. Trouvé la police de caractères du titre. Bidouillé un effet sur lettrage. À partir de là, tout était possible. N’importe quel titre alternatif.
Prêt pour le festival ?
Accrochez-vous à vos bretelles !

Continuer la lecture de « Festival Dune, variations sur une affiche »

Dragon Magazine, l’encyclopédie des mondes imaginaires

Aux USA, deux magazines étaient dédiés au jeu de rôle Donjons & Dragons : Dragon (1976-2013), plutôt orienté aides de jeu, et Dungeon (1986-2013), plutôt orienté scénarios prêts à l’emploi.
En France, Hexagonal, maison d’édition de JdR (Bushido, JRTM, Rolemaster…) lance une VF en 1991, Dragon Magazine, par le biais d’un numéro zéro distribué en boutique spécialisée. Suivront 45 numéros jusqu’en 1998, date à laquelle le rachat mouvementé de TSR par Wizards of the Coast met fin à l’aventure.

Retour sur une exception culturelle française qui a su trouver sa propre voie par rapport à son modèle original…

Dragon Magazine encyclopédie des mondes imaginaires collection
Faut que j’achète un plus grand lit…
Continuer la lecture de « Dragon Magazine, l’encyclopédie des mondes imaginaires »

Inferno – John G. Avildsen

Au guidon de sa motocyclette, Eddie Lomax traîne sur les routes sans qu’on sache trop d’où il vient ni où il va. Lui-même n’a pas l’air beaucoup plus au courant. Ses pérégrinations le mènent à Inferno, un patelin sous la coupe de gangsters qui tabassent Lomax, le dépouillent et le laissent pour mort.
Lomax va se relever de ses blessures et entreprendre de se venger. Parce que Lomax, il est interprété par Jean-Claude Van Damme et il faut pas le faire chier.

Inferno Desert Heat John G Avildsen Jean-Claude Van Damme
Continuer la lecture de « Inferno – John G. Avildsen »

Du picard dans les étoiles

Star Wars en picard Cht'impire i saque eud'dins
Il y a bien longtemps, en Baie de Somme…

Les plus grandes sagas ont droit à leur version régionale et patoisante, de Star Wars

Dark Vindious Sidious Palpatine Star Wars
Dark Vindious

… à Star Trek. Là, on comprend tout de suite beaucoup mieux ce qui s’y raconte. En tout cas dans ma région. Hors des frontières de la Picardie, c’est moins sûr…

Star Trek en picard
Picard, le bien nommé

À vir asteure sur tous chés écrans, eul grind comme eul tchiot.

Dune Denis Villeneuve Star Wars sandtrooper Klingon Albator Harlock
Et la photo de famille, c’est bonus !