Un coup de Fuji

Dans ma vie d’aventurier à la petite semelle, les occasions de virées montagnardes n’ont pas été légion. Pendant longtemps le seul sommet que j’ai jamais atteint, c’est le mont Caubert qui surplombe ma Picardie natale du haut de ses 83 mètres.
Far far away, a long time ago, comme disait je ne sais plus quel réalisateur américain en ouverture d’un petit film indépendant qui gagne à être connu, j’ai quand même été là-haut :

Mont Fuji Japon
La tronche si caractéristique du Fuji.
Continuer la lecture de « Un coup de Fuji »

Le Seigneur des Anneaux à 0% de matière grasse

Avec mes beaux ciseaux en mithril, j’ai fabriqué ma propre version du Seigneur des Anneaux, amputée de tous ces passages pas bien palpitants, où Tolkien a confondu une épopée et un wiki sur les Terres du Milieu.
Dans la foulée, j’ai adapté les titres à la coupe budgétaire : Le groupuscule de l’anneau, Les deux tourelles et Le retour du baron.
Dans un roman, les détails, c’est bien, mais le rythme, c’est mieux…

Le Seigneur des Anneaux Tolkien Presses Pocket

En bonus, la maison vous offre ces trois fonds d’écran !
Primo, Dildo le Hobbit, le voyage inattendu d’un hobbit dans un sex-shop.

Dildo Bilbo le hobbit appel du large quitter son trou

Secundo, l’elfe Thranduil catapulté dans l’œuvre de Michael Moorcock et transformé en Elric de Melniboné, el famoso porteur de l’épée Stormbringer.

Thranduil Tolkien Moorcock Elric Stormbringer

Tertio, version alternative du précédent où Thranduil fait Tachduil en débordant encore de son œuvre d’origine pour devenir Lucius Malefoy et croiser la route de Harry Potter. (Merci à Philippe-Aurèle pour cette inspiration.)

Thranduil Lucius Malfoy The Hobbit Harry Poter

Denis Albot et Carpe Diem, une affaire qui roule

Le suspect est un homme blanc, à cheval sur la quarantaine et la cinquantaine, bien intégré socialement. Il possède un van à bord duquel il fait monter ses victimes.
On dirait un profil de tueur en série dans Esprits criminels. Sauf que non, on parle d’un libraire en camionnette. Notez que l’un n’empêche pas l’autre, le double cursus assassin-bouquiniste existe et a fait l’objet d’une nouvelle de Robert Bloch (Cours du soir).
Or donc, j’accueille aujourd’hui Denis Albot, qu’on a déjà pu croiser ici à l’occasion de l’événement Les auteurs en vacances et de la chronique de son roman Blacklight. Il va nous parler de Carpe Diem, sa librairie itinérante.

Carpe Diem librairie itinérante Denis Albot
Continuer la lecture de « Denis Albot et Carpe Diem, une affaire qui roule »