Un auteur à histoire(s) : Patrick Mc Spare

Aujourd’hui, le blog accueille Patrick Mc Spare pour une interview réalisée sans masque, parce qu’avec une distanciation sociale de 950 kilomètres, on pouvait s’en passer, on ne risquait pas trop de se postillonner dessus.

Patrick Mc Spare promo Harley King
Et vu le calibre des postillons, ça vaut mieux.
(Source : promo Harley King)
Continuer la lecture de « Un auteur à histoire(s) : Patrick Mc Spare »

Cérémonie des K d’Or 2020

K d'Or les cadors Un K à part

Qui dit 12 novembre dit mon anniversaire (bientôt l’âge de raison !) et dit aussi cérémonie des K d’Or.
J’aurais peu lu au cours de cette session 2020. Je vous avoue qu’en pleine pandémie, j’avais des priorités autrement plus prioritaires que la lecture (comme ne pas tomber malade, ne faire courir aucun risque à mes proches, construire un entrepôt pour stocker du PQ, ce genre de priorités essentielles). Pas trop la tête à bouquiner, j’avais – et j’ai toujours – autre chose à penser avec tout mon entourage direct classé dans les populations vulnérables au Covid, et autre chose à faire que la course aux livres en librairie ou en bibliothèque avec le risque de ramener le loup viral dans la bergerie familiale.
Après, quand je dis “peu lu”, ça reste relatif et une question d’échelle individuelle : pas loin de 80 titres auront été chroniqués depuis les K d’Or de l’an dernier.
Trêve de palabres, quels sont les ouvrages gagnants de l’édition 2020 ?

Continuer la lecture de « Cérémonie des K d’Or 2020 »

Affiche maison Halliennales 2020

Le thème de l’édition 2020 des Halliennales s’intitule “fantaisies urbaines”, ou plutôt s’intitulait, le festival ayant été annulé en raison de la situation sanitaire.
J’ai essayé de composer une affiche maison en rapport avec cette thématique… tout en n’utilisant que des éléments qui n’ont rien à voir. Un concept… Moi aussi, j’aime me livrer à des fantaisies, c’est même ma grande spécialité pour ne pas dire la seule.

Or donc, je suis parti d’un fond urbain tiré d’un jeu vidéo Batman (Arkham Knight, il me semble). Batman se classe quelque part entre les genres policier et SF : rapport avec l’urban fantasy, aucun.
J’ai ajouté un loup-garou, créature issue du genre fantastique, ainsi qu’un dragon, très heroic fantasy dans l’esprit. Puis le texte avec une texture empruntée à Mad Max Fury Road, donc du post-apo. Enfin, les lutins sont des transfuges de Harry Potter, saga classée en low fantasy.
Fort de ces choix hautement fantaisistes (donc pile dans le thème à ma façon décalée), le résultat me semble tenir la route pour donner l’illusion d’une affiche d’urban fantasy, alors qu’en réalité aucun élément ne s’y rattache.
Et voilà !

Affiche Halliennales 2020 Un K à part
Je ne donne jamais de titre à mes travaux, mais celui-ci je l’intitulerais bien “Fourberie urbaine”. Dans ta face, Scapin !

Retrouvez les affiches alternatives des ateliers Un K à part pour les éditions 2017, 2018 et 2019 en suivant les liens.

Mon portrait urbain sur Onirik

La délicieuse Valérie du webzine Onirik a brossé mon portrait pour l’édition 2020 des Halliennales sur le thème urban fantasy. Un grand merci à elle pour son questionnaire, ce fut un plaisir d’y répondre avec ce sérieux que l’on me connaît et qui a fait ma réputation intergalactique !

Fred Un K à part cosplay princesse Leia Star Wars Rogue One parodie magazine Vogue
Continuer la lecture de « Mon portrait urbain sur Onirik »

Auteurs Halliennales 2020 – Chroniques

En attendant la tenue du festival de l’imaginaire des Halliennales le 3 octobre 2020, voici de quoi patienter et occuper l’été avec un florilège de cinquante chroniques de bouquins dont les auteurs seront présents sur le salon.
Bonne lecture !

Affiche Halliennales 2020
Continuer la lecture de « Auteurs Halliennales 2020 – Chroniques »

Les nominations au Prix des Halliennales 2020

Les nominations des ouvrages en lice pour l’édition 2020 du prix des Halliennales viennent d’être annoncées par les organisateurs du salon.
Il s’agit de :
2105 Mémoire interdite (Anouk Filippini ; Auzou)
La chasse fantôme (Hermine Lefebvre ; Scrineo)
Cuits à point (Élodie Serrano ; ActuSF)
Rouge (Pascaline Nolot ; Gulf Stream)
Rozenn (Laëtitia Danae ; J’ai Lu)

Après la version Trône de Fer il y a deux ans et celle Pour les Nuls l’année dernière, voici le visuel maison estampillé Un K à part de 2020 sur fond de Gotham City (pour rappel, le thème des Halliennales cette année porte sur les fantaisies urbaines).

Prix des Halliennales 2020 2105 Mémoire interdite Anouk Filippini La chasse fantôme Hermine Lefebvre Cuits à point Elodie Serrano Rouge Pascaline Nolot Rozenn Laëtitia Danae

Quatre à la suite, comme disait Julien Lepers. Je retrouve en effet le fauteuil où j’ai posé mon auguste séant en 2017, 2018 et 2019 et où je le repose cette année encore : j’ai l’honneur de faire partie du jury.