Construction de la Batcave Lego – épisode 10

Chaque jour, le chantier de la Batcave progresse vers un peu plus de gigantisme, folie des grandeurs qui fait honneur à Louis de Funès.
Au cœur de cet épisode, la salle de cinéma, agrémentée de quelques bidouillages annexes, nouvelles figurines, ainsi que les prémices de la tour Wayne !

Lego MOC Batcave salle de cinéma Un K à part

Les renforts

C’est bien connu, les figurines, on n’en a jamais assez.
J’alignais une quinzaine de Batman et Catwoman quand l’idée d’une Batcave a germé, presque le quadruple aujourd’hui représentant toute la clique (Batwoman, Batgirl, Robin…). Cercle vicieux des nouvelles pièces à peupler avec des figs absentes de mon stock et des arrivages de minifigs qui donnent des idées de nouvelles pièces à construire pour les installer…
‘Fin bon, la croissance démographique galopante devrait quand même se tasser, puisque j’ai fini par rassembler tous les personnages et variantes qui m’intéressaient pour cette Batcave. À l’unité, j’ai plus ou moins fait le tour de ce dont j’avais envie ; quant aux véhicules, pas vu de sortie annoncée ni d’anciennes boîtes qui m’emballent (en tout cas, pas à prix raisonnable) et que je ne possèderais pas déjà, donc pas davantage de renforts à attendre du côté des pilotes d’engins.
Après, on ne sait jamais, de nouveaux habitants pourraient être amenés à emménager dans les lieux en fonction des sorties plus lointaines pas encore dévoilées par Lego, des trouvailles en brocante ou encore des découvertes au détour de Bricklink de minifigs inconnues (il existe plusieurs dizaines de variantes de Batman et plusieurs centaines de références liées à son univers, que je suis loin de connaître dans leur intégralité).

Figurines Lego Batman Collectible Minifigures

Toujours est-il que pour le dernier arrivage en date, ce sont pas moins de 8 figurines supplémentaires qui rejoignent la distribution déjà pléthorique de l’édifice.
La cohorte se compose d’Alfred Pennyworth, une tigresse, un Batman Highlander et quatre autres (milliardaire, lapin de Pâques, magicien et centurion) en coffret Toys’R’Us sorti en 2017 (ref. 5004939). Le reste des figurines présentes sur la photo est arrivé dans le même paquet mais rejoindra le plateau de Leng et non la Batcave.
Cet afflux migratoire m’a amené à revoir la disposition de toute la smala dans les différentes pièces (cf. épisode bonus mis à jour du casting).

Batcave Lego Batman Batmobile 76188

Le huitième larron à rejoindre la bande est le Batman version série TV des années 60, incarné en son temps par Adam West, qui débarque au volant de sa Batmobile d’un autre âge (76188). Cette dernière occupe l’ultime emplacement du garage qui constitue le rez-de-chaussée de la Batcave.
J’espère donc que Lego va arrêter de sortir de nouvelles voitures aux armes de la chauve-souris, parce que je n’ai plus de place pour les accueillir.

Le garage

Le garage, puisqu’on en parle, a commencé à prendre forme, pour ne pas dire qu’il est à peu près terminé. Rempli à ras bord de machines motorisées, équipé des accessoires que je comptais caser dans le peu d’espace laissé vacant, jusqu’au dallage qui est posé.

MOC Lego garage accessoires outils

Pour les outils, j’avais prévu dès les fondations de disposer des supports entre les différents compartiments réservés à chaque véhicule. J’ai mis un peu tout ce que j’avais, de pas mal de gammes et marques différentes, de Fabuland à Friends, de Lego à Laser Pegs. Brosses, pelles, marteaux, clés à mollette, haches, pied de biche, scie circulaire, clé anglaise, perceuse, cisailles, talkie-walkie, fer à souder et masque de soudeur, aspirateur, bazooka, cric, tournevis…

Garage Batcave MOC Lego bonbonne nitro

À cet invraisemblable barda peu académique sont venues se greffer quelques bricoles additionnelles comme une bonbonne d’un liquide non identifié mais dont on voit tout de suite qu’on a intérêt à le manier avec précaution, une couleur pareille n’annonçant rien de bon (sauf si on aime les explosions et les brûlures au trois millième degré, bien sûr).

Garage Batcave MOC Lego cônes de chantier

Plus loin, récupérés d’un lot Mega Bloks en solderie, on trouve des cônes de chantier et un panneau de parking avec des horaires de stationnement. Cette dernière pièce, dès que je l’ai vue, je savais qu’elle atterrirait là pour la touche d’humour décalé. À croire qu’elle a été conçue exprès pour atterrir entre mes mains de savant fou.

Garage Batcave MOC Lego panneau horaires parking

Dans la foulée de l’installation des accessoires, j’ai carrelé chacun des compartiments, plus les endroits relous (l’escalier et les piliers). Les pièces à bandes noires et jaunes permettent moins de délimiter des emplacements – la moitié des bagnoles sont trop grandes et dépassent le marquage – que de casser la monochromie du gris.
Ne manquent plus qu’à ajouter une paire de bidules pas encore construits (réservoir à essence et pompe), mais le plus gros est fait, à savoir tout le fond du garage. Au passage, j’ai soclé les personnages qui ont tendance à se viander quand ils sont juste posés sur une surface lisse.

MOC Lego Batcave garage
Une fois tout remis dedans, ce garage n’a pas du tout l’air fini…

Quant au reste inachevé de la plaque de base, ben j’étais à cours de carrelage, toute ma réserve y est passée et il en manque encore quelques centaines pour terminer l’ouvrage. Pas un mal que je sois tombé à sec, le temps que j’accumule les pièces nécessaires, ça me laisse de la marge pour réfléchir. Faudra que je trouve une astuce pour éviter l’énorme patinoire gris clair qui ne rendra rien au plan esthétique (j’ai ma petite idée, à creuser…).

MOC Lego Batcave cinéma détails

La salle de cinéma

Gros morceau de cet épisode, la salle de cinéma.
Pas la pièce qu’on s’attendrait à trouver dans une Batcave, parce qu’un super-héros, on l’imagine toujours très occupé à combattre le crime, pas trop le style à balancer “oh non, pas ce soir, pas envie, je vais plutôt me faire une toile dans mon antre”. Déjà, faut disposer d’une base secrète, ce qui n’est pas le cas d’un paquet de guignols masqués en collant.
Mais pourquoi pas, après tout ? La planque, Batman, il l’a. Ses heures de gloire sur grand écran aussi avec plus d’une dizaine de films au compteur, sans parler des longs métrages d’animation. Et je crois me souvenir que dans Lego Batman, le film, le manoir Wayne est équipé d’une salle de projection privée à l’usage du seul Batou.
Donc mon cinéma, il fait sens. Et si c’était pas le cas, osef, je l’aurais mis quand même. Ce MOC regorge déjà d’éléments absurdes, on ne serait plus à un près.

MOC Lego Batcave salle cinéma vue de face

Or donc, pour ce module, deux sources d’inspiration tirées de mon Abbeville natale : le théâtre municipal et le cinéma Le Ponthieu. Le premier, je n’y ai pas remis les pieds depuis 1995, le second a fermé en 1993, autant dire que mes sources datent un peu. Après, sachant qu’à la base je suis antiquisant spécialisé dans la période hellénistique, je trouve qu’on se situe plutôt à la pointe de l’actu. Par rapport au théâtre de Pergame, les années 90, c’est hier.

MOC Lego Batcave cinéma vue dessus

Pour le versant théâtre, on trouve une scène tout en bois pour jouer Molière, des fois qu’en avoir soupé tous les ans de la 6e à la première n’ait pas suffi à vous gaver jusqu’à la fin des temps, les fameux de la rampe pour l’éclairage et un trou du souffleur pour faire tomber Claude François dedans (clin d’œil à maman, cf. bonus en fin d’article).

MOC Lego Batcave cinéma rideau amovible

Je ne sais pas si ça se pratique toujours dans les cinémas modernes, toujours est-il que c’était le cas dans celui de mon enfance et ça l’est toujours dans les théâtres : l’ouverture du rideau pourpre en début de pièce/séance.
Au départ, je pensais me lancer dans un mécanisme complexe d’ouverture impliquant une ficelle prévue pour courir le long des murs jusqu’à une manivelle installée au premier plan. Il a fallu faire l’impasse faute de place. Sans regret, d’autant qu’on arrive au même résultat avec une astuce simpliste à deux ronds cinquante, qui ne surcharge pas l’espace (et implique quand même un mécanisme d’une complexité infinie, à savoir la main humaine, tout en petits os, nerfs, muscles et tendons).
Le rideau rouge s’enfile et s’enlève a la mano ; sa largeur et son épaisseur font qu’il tient tout seul, calé entre les murs sans avoir besoin de l’enclencher dans quoi que ce soit. Petite astuce, des clips à l’arrière de la structure permettent de l’accrocher pour ne pas le laisser traîner quand on le retire de la scène. Sinon, il peut aussi servir de tapis rouge très acceptable dans un esprit Festival de Cannes.

MOC Lego Batcave cinéma vue arrière

Pour le versant dédié au cinématographe, un grand écran repiqué d’une vieille boîte Espace des années 80, pièce que je possédais à l’époque et que je voulais intégrer comme clin d’œil à mon enfance placée sous les auspices de la petite brique.
Les fauteuils sont pourvus de deux accoudoirs chacun de façon à empêcher les conflits territoriaux entre voisins. Les stratégies de conquête subreptice de l’accoudoir commun avec le siège d’à côté mériteraient d’être enseignées à l’École de Guerre comme l’exemple ultime de gestion d’une guerre sur deux fronts. La question des troisième et quatrième fronts, le rang de devant qui t’empêche d’allonger les guiboles et celui de derrière qui tape comme un débile dans le dossier de ton fauteuil, a été réglée en se contentant d’une seule rangée de sièges.
L’équipement old school de la salle se compose de deux bonnes grosses enceintes pour du son Dolby Surround THX WTF et d’un projecteur à bobines (lesdites bobines étant à l’origine des pare-brises de micro TIE Fighters).

MOC Lego Batcave cinéma fauteuils

Pour la déco et le reste de l’équipement, j’ai disposé deux plantes en pot, quelques loupiotes, un extincteur pour éviter que les spectateurs ne meurent brûlés vifs dans d’atroces souffrances en cas d’incendie, des affiches repiquées d’un set Harry Potter, une étoile pour symboliser les stars, une statuette d’Oscar, des dorures, et bien sûr du rouge à foison, couleur historique depuis deux cents ans de ces hauts lieux de culture que sont les théâtres et les cinémas (même si la présence de Michel Leeb sur les planches et la diffusion des films de Michael Youn sur les écrans tend à relativiser la notion de culture et surtout sa hauteur, laquelle ne m’arrive en vérité qu’au genou, soit très en dessous de mon cul).

MOC Lego Batcave cinéma vue latérale

Bonus : extrait de la geste familiale
(ou comment ma mère a shooté Claude François grâce au Côté obscur de la Force)

Dans la vie, il y a trois règles fondamentales :
1) Ne pas parler du Fight Club.
2) Ne pas nourrir un mogwaï après minuit.
3) Ne pas faire chier ma mère.
Vous pouvez tenter d’enfreindre les deux premières avec une petite chance de survie, mais pas la dernière. Même Chuck Norris n’a jamais osé, c’est un signe.

Pour vous situer le personnage…
Étudiante à la fin des années 60, ma mère a été victime d’une agression qui a remis en question les principes aristotéliciens de la narration en trois actes. Une histoire avec un début, une fin, mais pas de milieu.
Le début : un mec lui saute dessus.
La fin : l’élan du mec est stoppé sec et net par un coup de sac à main en pleine tête qui l’étale K.O.
Dans le sac, un pavé. Soit la version soixante-huitarde du fléau d’armes.

Claude François accident Abbeville

Avant ça, à 15 ans, ma mère a dégommé Claude François. Sans le toucher. Rien qu’avec la Force. Sans avoir vu Star Wars que George Lucas n’avait même pas encore commencé à écrire, c’est dire si maman est une avant-gardiste.
À l’époque, maman était fan de Cloclo et le blondinet amateur de fillettes de 14 ans devait se produire en concert dans notre bonne ville d’Abbeville. Forcément, elle voulait y aller. Forcément, sa mère voulait pas (on passera sur le détail des relations mère-fille foireuses).
Jusqu’au dernier jour, ma mère a insisté, insisté, insisté. Et ma grand-mère a refusé, refusé, refusé. Alors, sur le même ton tranquille qu’Obi-Wan Kenobi avec son célèbre “ce ne sont pas ces droïdes que vous recherchez”, maman a dit : “Si je ne peux pas voir Claude François, personne ne le verra.”
Et là, au même moment, Claudio la Malice a disparu. Pouf.
Ou plutôt boum. Englouti dans les entrailles de la terre, tel Amphiaraos sous les murs de Thèbes… en version cartoon. Tombé dans le trou du souffleur pendant les répétitions, gag digne d’un épisode de Tex Avery qui faillit lui valoir un Darwin Award (parce que dans le genre ballot, réussir à se viander dans le seul petit trou sur une scène immense, ça se serait posé là comme mort à la con), une récompense qu’il finira par décrocher à force de persévérance.
Bilan : Cloclo tout pété, concert annulé.
Comme annoncé par ma mère avec son sens particulier de l’égalité, personne n’a vu Claude François.

Maman est une redoutable maîtresse Sith et c’est en hommage à son redoutable pouvoir que j’ai casé un trou du souffleur dans ma salle de ciné.

Lego MOC Wayne Tower

Bande-annonce : la tour Wayne

Elle n’était pas prévue au programme, elle a pourtant vu le jour…
La tour Wayne !
À la base, je voulais recycler le lavabo de la boîte Harry Potter 76386 (le truc blanc à droite sur la photo). Emporté lors de la construction par mon enthousiasme et mon absence totale de sens de la mesure, je me retrouve au final avec un bâtiment complet !
On en reparle au prochain épisode quand j’aurai bouclé les finitions de cette improbable tour de Babel…

Série MOC Batcave :
épisode 0 (le projet)
épisode 1 (la structure)
épisode 2 (éléments de mobilier)
épisode 3 (la salle des trophées et la salle de bain)
épisode 4 (la structure)
épisode 5 (le bureau et le laboratoire)
épisode 6 (la salle d’armes et la salle des trophées)
épisode 7 (l’infirmerie)
épisode 8 (la chambre à coucher)
épisode 9 (les toilettes et le placard à balai)
– épisode 10 (le garage et la salle de ciné)
épisode 11 (le garage et le centre de commande)
épisode 12 (la tour Wayne)
épisode 13 (le garage annexe et la plateforme)
épisode 14 (Noël et le socle du Batwing)
– épisode 15 (la cuisine et le saloon) (en cours de réalisation)
– épisode bonus : les minifigs
– épisode bonus : les véhicules

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *