De briques et de broc : compatibles Lego en vrac

Quand j’étais petit, il n’existait que Lego. La firme était détentrice des brevets sur les briquettes, le monde du jouet était simple : une seule brique pour les gouverner tous et dans le plastique les lier (sur l’air de “One ring to rule them all and in the darkness bind them.”).

Collection Lego chambre Fred Un K à part

J’ai remisé mes Lego au placard à peu près au moment où lesdits brevets ont expiré et où d’autres ont tenté leur chance pour produire leurs propres blocs de construction dits “compatibles” (sous-entendu “avec Lego”). La démarche est assez originale dans l’univers merveilleux du capitalisme, puisque l’accent est mis sur la complémentarité plutôt que la concurrence. Au moins en apparence… Bon après, dans les faits, certains ont essayé la compétition frontale, avec peu de succès, vu la catégorie poids lourd de leur adversaire. À l’arrivée, aujourd’hui, la plupart se contentent de miser sur le “compatible” sans visées monopolistiques qu’elles n’atteindront jamais.
Parmi ces marques, certaines font dans la contrefaçon pure et simple (i.e. Lepin avec ses Star Wars bis qui sont des copies conformes de Lego) ; d’autres dans le “inspiré de” avec le même genre de modèles dans le même genre de gammes (notamment les pompiers-policiers de City et les sets girly de Friends) pour donner dans le compatible-complémentaire-concurrent qui s’harmonise plutôt bien et à pas cher avec les “vrais” Lego ; d’autres jouent sur la nostalgie des AFOL en proposant des reprises d’anciens thèmes abandonnés (Pirates, Castle) dans des versions assez différentes pour éviter la contrefaçon (i.e. Enlighten) ; enfin, certaines marques jouent la carte de l’inédit en s’aventurant dans des directions où elles savent que 1) Lego ne mettra jamais les pieds, alors que 2) il existe une clientèle qui en plus 3) réclame ces produits depuis des décennies, c’est le cas par exemple de Cobi et Sluban qui vendent des pleines palettes de chars d’assaut et d’avions de chasse (d’excellente qualité et à des tarifs très abordables dans le cas de Cobi, que je recommande aux amateurs d’engins des deux guerres mondiales).

Bref, tout ça pour dire que quand je me suis remis aux Lego, j’ai découvert tout un monde nouveau ! Un monde accessible, aussi, grâce à une autre chose qui n’existait pas quand j’étais petit : Internet. Ben oui, nous, à l’époque, on se contentait d’acheter ce qu’on trouvait dans le magasin de jouets de la ville, on n’avait pas accès à l’ensemble des boîtes et des fournisseurs du monde entier. Maintenant, oui ! Comme quoi, quand on dit “c’était mieux avant”, eh non, pas du tout. Et ce monde, il est d’autant plus accessible qu’il ne coûte pas le prix du Lego mais deux à dix fois moins cher. Alors après, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous, on trouve de tout, du pire (Zuru) au meilleur (Cobi).
Perso, j’en récupère pour l’essentiel via ma mère qui rafle en solderie des boîtes à 1€ sans savoir si elles vont m’intéresser ou pas, mais pour le prix, on aurait tort de se priver. Le contenu n’est pas toujours folichon en soi, mais ça sert toujours : les pièces de basse qualité pour tout ce qui est “briques cachées” dans les MOC (remplissage, structure), ce qui évite de cramer du beau Lego quand on peut mettre du moyen Tartempion ; les pièces de qualité équivalente complètent le stock sans différence visible et à moindre coût ; et de temps en temps, tu tombes sur des pièces intéressantes sans équivalent en Lego.

Tour d’horizon des boîtes lambda récupérées çà et là, les modèles les plus intéressants auront droit quant à eux à des reviews détaillées spécifiques (voir liste dans l’index).

Mars Explorer Laser Pegs 18001

Mars Explorer (18001)
Laser Pegs

Ma première boîte compatible ! Dénichée par ma mère au Monoprix du coin, soldée 1€.
Un véhicule tout-terrain d’exploration spatiale dans l’esprit de feue la collection Espace du temps où les boîtes étaient estampillées Legoland. Ce truc est d’une mocheté sans nom, parce que tout en pièces transparentes dont j’ai toujours eu horreur. C’est la spécificité de Laser Pegs, marque basée en Floride : du transparent pour intégrer des briques lumineuses. Perso, je trouve le résultat immonde, mais c’est affaire de goût. Au moins, ça permet de récupérer de la light-up brick à pas cher (et, dans le cas de cette boîte, un certain nombre de pièces et accessoires blancs que j’ai pu intégrer dans le labo de ma Batcave).
Donc faut aimer ce style particulier et si c’est votre cas, la marque propose de la brique de bonne qualité, pas hors de prix… mais avec le défaut d’un certain nombre de modèles à piles (donc un surcoût, sans parler de l’impact polluant desdites piles).

Peizhi 15008 Swat recovery aircraft 0540

SWAT recovery aircraft (0540)
Peizhi 15008

Autre boîte à 1€ chopée en solderie par la mother. Le modèle est honnête, assez dans l’esprit des flics de Lego City, et la qualité des pièces est correcte. Ayant en stock des hélices de toutes les tailles et des patins d’hélico Lego, pas impossible que je m’en serve comme base de départ pour l’upgrader un de ces quatre en Batcopter afin d’affronter l’hélicoptère de l’Homme-Mystère. Dans tous les cas, le gros intérêt de ce petit set chinois, ce sont les deux mitrailleuses Gatling, le genre de pièces qui manquent au catalogue Lego.

Lego baseplate 32x32

Baseplates 32×32

La bonne affaire Amazon de l’automne !
Je cherchais de la baseplate pour installer mes figurines Star Wars sur un support unique au lieu de les aligner en rang d’oignon sur mon étagère, disposition particulièrement relou quand il s’agit d’épousseter le meuble et les figs, une par une, avec mille précautions pour éviter que le ménage ne tourne au domino cascade.
Je suis tombé sur un lot de 8 baseplates sans marque (donc chinoises, je suppose), avec en prime, coup de bol, une réduction flash ce jour-là. Coût total de l’opération : 20€, soit 2,5€ la pièce quand la même en coûte 9 chez la marque danoise pour une qualité quasi identique. Seule différence, les plaques ont une légère tendance à être bombées ou incurvées à vide, petit défaut qui disparaît une fois qu’on construit dessus (i.e. quand j’ai eu disposé mes figs Star Wars, la plaque était tout ce qu’il y a de plate).
De ce que j’ai vu, on trouve pas mal de couleurs (gris clair, gris foncé, bleu, vert, sable, blanc…), ainsi que des routes (sur lesquelles je serais un peu plus réservé, parce qu’elles risquent de conserver leur bombement faute de construction dessus pour les aplatir).

Playtive cachette d'aventurier glacier

Cachette d’aventurier
Glacier

Playtive

Appartenant au groupe Lidl, la marque Playtive a pour public cible les enfants. Les gens l’appellent Lidl des jeunes.
Les modèles proposés sont à l’évidence repompés sur Lego, mais avec assez de modifs d’agencement et de coloris par rapport aux originaux pour esquiver l’accusation de plagiat ou contrefaçon.
Mis à part les personnages qui constituent toujours le point limite de compatibilité, les briques elles-mêmes ne présentent aucune différence. La qualité est identique, on n’en dira pas autant du prix.
En 2019, j’ai acheté deux boîtes Playtive pour récupérer les pièces : la cachette d’aventurier (au singulier alors qu’il sont plusieurs), genre de Forest Hideout sauce Ninjago qui ne dit pas son nom, et le glacier, qui ne dépareillerait pas dans les gammes City et Friends. De mémoire, je les ai payées 10-12€ la boîte, les mêmes en Lego m’en auraient coûté 30 ou 40 (et aujourd’hui, faudrait sans doute compter 50€ vu l’inflation sur la brique). Trois à quatre fois moins cher pour le même type de construction et la même qualité de plastique. La même chose. Pareil. Identique. Ça donne une idée de ce que vaut une boîte Lego en vrai.

Lego Napoléon Premier Empire grenadiers Garde impériale infanterie de ligne

Figurines Premier Empire custom

Mon premier achat sur AliExpress pour tester le bazar. Dix bonshommes pour 7,30€ frais de port compris, autant dire une misère. Qualité parfaite des figurines et des accessoires, dont vous trouverez une description plus détaillée dans l’article sur ma collection Pirates et Empire.

Pack double maxi Dragon Attack Knight Castle Space Hunter Zuru Max

Dragon Attack + Knight’s Castle + Space Hunter
Zuru Max

Zuru est une marque néo-zélandaise… basée à Hong-Kong… et qui propose du pur jouet made in China : de la daubasse à deux ronds cinquante. À leur catalogue figure un label de compatibles, Max, dont le slogan est “Build more”, parfois étendu en “Build more for less” sous-entendu than Lego.
Tous les articles dont je parle sur cette page peuvent vous intéresser que vous soyez adulte pratiquant le MOC en quête de pièces à pas cher ou parent à la recherche d’un jouet correct pas trop onéreux, mais avec Zuru, on atteint la limite basse de qualité.
Les trois sujets dont il est question ici peuvent s’acheter en boîtes unitaires ou regroupés dans ce que la VF appelle un “pack double maxi” (perso, j’aurais mis “triple” vu qu’il y en a trois, mais passons). Les briques sont compatibles Lego mais pas les accessoires des personnages. Le plastique (trop) fin et (trop) souple promet pas mal de pièces cassées ou déformées à long terme. L’absence d’unité thématique de ce pack ninja-fantasy-médiéval-SF laisse perplexe.
Seul intérêt : 300 pièces pour 8€. Mais 300 pièces de médiocre qualité…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *