Le Batwing et le cambriolage de l’Homme-Mystère

Batman fêtait ses 80 ans en 2019, Lego en a profité pour sortir pléthore de boîtes sur notre chiroptère préféré. La marque a eu le bon goût de sortir certains modèles en double avec d’un côté une grosse version pour collectionneurs, chère, trop grande pour les figurines et dont le seul destin sera de zoner sur une étagère, et de l’autre une version plus abordable à l’échelle des minifigs, qu’on peut utiliser autrement que comme ramasse-poussière de luxe. C’est le cas de deux engins sortis tout droit du film réalisé par Tim Burton en 1989, la Batmobile et le Batwing.
Ce dernier offrait le choix entre le set 76161 (2363 pièces, 200€) que je trouve assez moche pour ma part et le set 76120 (489 pièces, 55€), moins ambitieux mais plus fourni en termes de variété (et plus accessible à mon porte-monnaie).

Lego Batman Batwing Cambriolage Homme mystère 76120 DC Comics
Un chevalier et sa monture

La conception des boîtes Lego défie toute logique. J’en juge par le nombre de boîtes dont le titre comporte le mot “poursuite” et contenant deux personnages, l’un pourvu d’un engin ultra rapide de la mort qui tue et l’autre à pied. Ici, le titre ne mentionne pas de poursuite de l’Homme-mystère aka Riddler aka Sphinx, mais c’est pourtant de ça qu’il s’agit. Et là pour le coup, on est servi question véhicules ! Rien moins que trois, ce qui est quand même pas mal pour une boîte à cinquante balles. Alors certes, l’accent est mis sur le Batwing et les deux autres sont assez simplistes, mais pour le prix et dans le cadre d’un set conçu pour jouer – l’idée originelle des briques Lego, rappelons-le, avant que ce hobby ne vire à la collectionnite – on n’est pas volé sur la marchandise. Pis bon, quand on a connu les Lego du début des années 80, on relativise la notion de “simpliste”. À l’époque, quatre roues, un volant, un pare-brise et ça y est, t’avais une caisse prête à rouler.

Contenu pléthorique pour un coût modique avec un casting de quatre figurines : l’incontournable Batman, le commissaire Gordon, l’Homme-mystère et Shazam en guest, même si on se demande ce qu’il vient glander là à part comme ajout de dernière minute pour capitaliser sur la sortie du film éponyme quelques semaines avant celle du set Lego. Shazam est d’ailleurs le seul personnage de la boîte à se voir privé d’engin motorisé.
Côté machines, on trouve le Batwing, un hélico pour le Sphinx et une voiture de police pour Gordon.
En bonus un coffre-fort qui justifie le mot “cambriolage” dans le nom du set et que j’ai repiqué pour la salle aux trésors de ma Batcave.

Batcave Lego MOC support Batwing

Le Batwing est très réussi et n’a pas à rougir par rapport à son grand frère hors de prix. Je le trouve même plus joli que la version à deux cents boules. Les bords des ailes parviennent presque à rendre une sensation d’arrondi, ce qui est pas mal avec de la brique droite. Les tenons apparents sur les ailes ne me dérangent pas alors que je suis pourtant un grand malade des surfaces lisses. L’engin supporte la manipulation sans semer des pièces à tout vent, qu’on le fasse voler, qu’on le pose à l’horizontale ou qu’on le suspende à la verticale.
À noter que le Batwing est prévu pour fonctionner en binôme avec la Batcave 76122 sortie à la même période et dans laquelle on trouve un support pour poser l’aile volante du Chevalier noir. Support que j’ai piraté pour ma Batcave en haut de laquelle le Batwing trônera fièrement.

Hélicoptère Homme Mystère Sphinx Riddler Lego

L’hélicoptère de l’Homme-mystère, à vue de nez inspiré du Bell 47, a un côté cartonnesque avec son design limité à l’essentiel et ses couleurs flashy. Perso, je déteste le vert et encore plus le vert fluo, affaire de goût. Mais ce sont les couleurs du personnage et cet hélico respecte la charte graphique, d’où une machine fun et hautes en couleurs.
Il fera la paire avec l’hélico rouge et noir de la Batcave 76052 adaptée de la série TV, les deux partageant le même design général.

Voiture police Lego commissaire Gordon Shazam

Enfin, la voiture de Gordon vient compléter l’arsenal vrombissant. Je n’accroche pas des masses à l’engin que je trouve trop large et trop massif. Après, je n’ai jamais fantasmé, même tout gamin, sur les véhicules de police ni le métier de policier. Et c’est pas en virant anar à l’âge adulte que l’amour risque de naître avec les foufous de la matraque.
On soulignera le souci des détails comme le pare-buffle, le projo, les rétroviseurs et la grille de séparation derrière le conducteur… sauf qu’il n’y a pas la place pour embarquer un malfrat sur la banquette arrière, vu qu’il n’y a pas de banquette arrière. On regrettera tout de même le côté cheapos de l’intérieur, pourvu d’un volant et c’est tout. Pas de tableau de bord, on estime la vitesse en passant un doigt mouillé par la fenêtre. On peut même voir les jambes du conducteur assis, visibles par-dessous les portières. ‘Fin bon, pour des enfants qui ne s’arrêteront pas à ce genre de pinaillage, cette tuture bleue fera le taf.

Verdict : quatre personnages, trois véhicules, un temps de montage et de jeu qui occupera vos gamins un moment, le tout pour une poignée d’euros assez modeste comparé à du contenu équivalent dans d’autres gammes (au hasard Harry Potter dit “le Dispendieux), on en a pour son argent avec cette boîte qui ne prend pas le client pour un pigeon.

Autres batmaneries Lego sur le blog :
MOC Batcave
Batmobile Burton
Tumbler
Batcave Gueule d’Argile
Limousine Pingouin et Catmobile
Mighty Micros
Mini-machins (hors Mighty Micros)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.