Mighty Micros Lego

Les Mighty Micros, gamme de 18 références sorties entre 2016 et 2018, reprennent l’idée de base des Microfighters Star Wars en appliquant le concept des engins miniatures aux univers super-héroïques de Marvel et DC. Le ton se veut orienté cartoon et jouabilité. Cartoon, à travers le côté rigolo des personnages courts sur pattes et leurs expressions faciales exagérées ; jouable en vendant ces mini engins par paquet de deux, un gentil et un méchant. C’est vendu 10 balles, idéal si vous avez deux gamins qui auront chacun leur micro véhicule. Petit plaisir à pas cher qui rappellera aux anciens les mini boîtes au contenu sommaire de la gamme Pirates des années 90, pleine de références avec un ou deux bonshommes et un petit machin de rien en bonus (coffre au trésor, palmier, barque, canon…).

Catwoman Mighty Micro Lego

J’ai cru comprendre que les Mighty Micros avaient fait gueuler à l’annonce de leur sortie, les collectionneurs de figurines se plaignant de devoir investir dans ces sets sans intérêt à leurs yeux pour avoir les personnages qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Euh, les gars, personne ne vous oblige à TOUT avoir, hein ? C’est vous-mêmes qui vous mettez le couteau sous la gorge avec votre collectionnite délirante.
L’esthétique avait aussi valu quelques ruées dans les brancards, parce que véhicules simplistes, parce que personnages caricaturaux. Euh, les gars (bis), vous êtes adultes – point qui semble tout de même discutable en termes de maturité – et cette gamme s’adresse à des enfants qui n’ont pas du tout la même vision des choses. Quand t’es gosse, tu t’en fous d’avoir un UCS Collector ultra détaillé et réaliste de douze milliards de pièces, qu’en plus tu devras laisser sur l’étagère et surtout pas jouer avec des fois que tu perdrais une pièce, au prix que ça coûte ! Quand t’es gosse, du moment que tu peux jouer avec, un bidule à deux ronds cinquante de huit briques et demi fait l’affaire. Et basta.
Alors après, oui, Lego joue là-dessus. La marque sait très bien que les sets pour enfants seront aussi achetés par des adultes, à commencer par les collectionneurs fous. Mais ça, ce sont vos choix de consommateur incapable de se réfréner, qui veut tout, tout, TOUT.

Alors perso, c’est une gamme que j’aime bien pour son côté fun et décontracté. Je n’ai pas toutes les boîtes, loin de là. Je m’intéresse à Batman et Catwoman, le reste osef. Enfin, y a d’autres super-héros et super-héroïnes, super-vilains et super-méchantes que j’aime bien, comme Spiderman, Iron Man, Wonder Woman, le Joker… mais pas au point de me ruer dessus. Je me suis donc limité aux Mighty Micros impliquant la chauve-souris et la chatte qui fouette, et encore pas toutes, j’ai fait l’impasse sur Batman contre Killer Moth que je trouvais moche. Quelques autres sont venues s’ajouter au gré de bonnes affaires ici et là, parce que l’opportunité se présentait.
Petit tour d’horizon…

Batman contre Catwoman Lego Mighty Micros 76061

Batman contre Catwoman (76061)

Pour ouvrir le bal, Lego a misé sur les deux valeurs sûres de Gotham. Le Chevalier noir caracole au volant d’une Batmobile rikiki, tandis que Catwoman virevolte dans une caisse à savon tout droit sortie d’un Tex Avery, improbable croisement entre une F1 (pour l’aileron arrière) et un félin (le reste). Je suis fan de la Catmobile et de son design barré !

Wonder Woman contre Doomsday Lego Mighty Micros 76070

Wonder Woman contre Doomsday (76070)

Une petite boîte offerte par maman, comme quand j’étais petit !
Le véhicule de Doomsday ne m’emballe pas plus que ça, mais j’aime bien la fig du personnage avec sa dégaine improbable et sa massue sortie d’un autre temps. Quant à Wonder Woman, aussi bien la fig que son vaisseau invisible emportent mon suffrage.

Star-Lord contre Nebula Lego Mighty Micros 76090

Star-Lord contre Nebula (76090)

Deux gonziers inconnus au bataillon dont j’ai découvert sur Wikipedia qu’ils sortaient des Gardiens de la Galaxie), un véhicule pas foufou (Star-Lord), l’autre (Nebula donc) au design plus sympa mais aux couleurs immondes, ce n’est clairement pas le contenu qui m’a poussé à acheter la boîte mais son prix : la boîte était soldée un euro symbolique à Monoprix à cause de l’emballage abîmé. À ce tarif, on aurait tort de se priver.

Batman contre Harley Quinn Lego Mighty Micros 76092

Batman contre Harley Quinn (76092)

Sans doute la boîte la plus marrante. Batman se retrouve aux commandes d’un Batwing pourvu de roulettes, fallait oser ! Quant à Harley Quinn, son engin bat un record de minimalisme qui le classerait dans la catégories des ratés, mais le jeu sur le double coloris rouge-bleu et la présence de la petite clé de remontage en font une réussite. La figurine est aussi une des plus rigolotes avec sa grimace et son marteau XXL de cartoon.

Et c’est tout…
En fait, en me lançant dans la rédaction de cet inventaire, je pensais en avoir davantage, mais non. La confusion vient d’une autre partie de ma collection, pleine de mini-machins qui n’appartiennent pas aux Mighty Micros mais qui pourraient pour certains.
Donc moins que prévu mais qui sait ? D’autres rejoindront peut-être les rangs au gré des trouvailles ici et là…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.