La limo arctique du Pingouin

C’est l’histoire d’un Anglais qui vend à un Français les aventures d’un héros américain sous forme de briques fabriquées en Chine pour une marque danoise. Elle est pas belle, la concorde entre les peuples ?
Or donc aujourd’hui, on va se pencher sur la limousine d’Oswald Chesterfield Cobblepot aka le Pingouin… et son recyclage en Catmobile.

La limo arctique du Pingouin Batman Lego Movie 70911

Entre la sortie du film The Lego Batman Movie en 2017 et le 80e anniversaire du Chevalier noir en 2019, la deuxième moitié de la décennie 2010 aura été riche en sets dédiés à la chauve-souris de Gotham. Ça tombe bien, j’adore Batman.
Parmi cette flopée de produits, le set 70911, “La limo arctique du pingouin”, proposé au prix correct de 35€ et que j’ai obtenu un poil moins cher sur eBay auprès d’un Anglois.
Autant annoncer la couleur dès le départ : je n’avais pas prévu de conserver cette tire en l’état, n’ayant pas d’intérêt particulier pour le Pingouin. Je voulais m’en servir comme base pour construire une Batmobile. À l’époque où je me suis procuré la limo, le collector 76139 était déjà annoncé mais hors de mon budget et j’avais loupé l’info de la sortie de la version 76119 beaucoup plus abordable. Je m’étais donc dit qu’à défaut de me payer une Batmobile, je n’avais qu’à me la fabriquer.
C’est pas du tout ce qui s’est passé…

Alors cette limo, elle est chouette. Le design est très réussi et marie très bien élégance et solidité. L’idée d’avoir recyclé en garde-boue des éléments de ballon à air chaud tient du génie et rappelle les lignes des voitures des années 30-40. Le coloris à majorité noir et blanc renvoie aux couleurs d’un pingouin, donc raccord avec le personnage. Le montage ne présente aucune difficulté particulière. S’ajoutent enfin une paire de fonctionnalités de jeu, comme les lance-bidules à l’avant déclenchés en appuyant sur le bouton du capot et le coffre arrière qui s’ouvre pour pouvoir sortir un jet-ski. Seuls les missiles-poissons bariolés sur les côtés m’ont moins convaincu.
La figurine du Pingouin rend très bien le personnage petit et rondouillard, et son look col en fourrure, monocle et haut-de-forme colle à sa voiture de luxe. Il a aussi un parapluie. Batman, bon ben c’est un Batman. Il est présent, parce que le film porte son nom, et en même temps on ne sait pas trop ce qu’il vient faire là, à pied pour poursuivre une bagnole. M’enfin, on ne va pas se plaindre d’avoir une fig à se mettre sous la dent et en termes de jeu, c’est plutôt une bonne idée d’avoir inclus les deux antagonistes sans devoir racheter une boîte à côté. Votre gamin n’aura plus qu’à construire une voiture à Batou pour courser celle du Pingouin, soit un temps de jeu additionnel bienvenu, pendant lequel il ne fera pas de bêtises.
Ce set est donc une réussite esthétique, avec un bon degré de jouabilité et un prix à la fois accessible et proportionné au contenu proposé.

Lego MOC Catwoman Catmobile

Alors cette limousine était destinée à devenir le squelette d’une Batmobile.
Mais…
Sitôt finie la construction des Golgoths Batman et Catwoman, ma chère et tendre Angélique avait tourné vers moi de grands yeux tristes.
– Lego, c’est quand même des [gros mot] [gros mot] [gros mot]. Il n’y a presque rien pour Catwoman dans leur catalogue.
La connaissant, Rain Woman a dû remonter l’ensemble des références sur les vingt dernières années. Elle a raison, la cocotte (j’ai moi-même fait mon Rain Man et exploré le catalogue dans les mêmes proportions, donc voilà).
Autant Batman, ça va. Il dispose d’une palanquée de modèles de Batmobile, plus une tripotée de d’engins (tumbler, moto, robot de combat, batwing, avion, hélico, sous-marin, bateau et même une fusée spatiale), soit plusieurs dizaines de références, dont pas mal de grosses machines. La Batcave Lego complète avec tous les véhicules du Chevalier noir dedans doit ressembler au salon de l’auto croisé avec celui du Bourget.
À côté de ça, Catwoman a droit à deux pauvres mobylettes moches, une mini-voiture rigolote, une moto et… c’est tout.
Après le vaisseau d’Albator, je m’étais mis en tête de construire une Batmobile.
Sauf que grands yeux tristes…
De Batmobile à Catmobile, y a qu’une lettre et une poignée de pièces qui changent, donc j’ai changé la poignée de pièces (sens imbattable de la logique…). Le fait est que j’aurais été coincé par le blanc pour une Batmobile – notamment les garde-boue que je ne possède pas en noir –, alors que les couleurs du Pingouin fonctionnent très bien pour Catwoman. Le noir et blanc reflète bien l’ambivalence du personnage, un peu super-vilaine, un peu super-héroïne, et les dorures cadrent avec son activité de voleuse qui chourave tout ce qui brille (n’est pas Whiskas, ajouterait un publicitaire). Remplacement des pièces orange, bidouillage du toit pour inclure charnière et déco féline, lissage des portières, une ou deux bricoles…
Quelques briques plus tard…
– Voilà, miss, j’ai bidouillé la voiture du Pingouin pour te faire une Catmobile avec une belle tête de chat sur le toit. Tada !
Grands yeux ronds.
Grand sourire.

Autres batmaneries Lego sur le blog :
MOC Batcave
Batmobile Burton
Batwing
Batcave Gueule d’Argile
Tumbler
Mighty Micros
Mini-machins (hors Mighty Micros)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.