Carnet de bord : Abbeville 2018

Affiche salon du livre Abbeville 2018
J’ai passé le week-end dans un salon de province et c’était glop.

Tu étais à Livre Paris ce week-end ? Toutes mes condoléances pour ton portefeuille qui a pris super cher rien que pour t’ouvrir les portes de la honte. A 12 euros l’entrée pour chaque journée, je compatis, j’en ai l’anus qui saigne rien que d’y penser.
Je suis un gars radin malin, j’ai préféré aller au Salon du livre et de la francophonie d’Abbeville avec madame ma mère. L’entrée est gratuite (je parle du salon, hein, pas de ma mère).

Continuer la lecture de « Carnet de bord : Abbeville 2018 »

Sorties du week-end

C’est bientôt le week-end et tu ne sais pas quoi faire…
Tu pourrais aller à Livre Paris, profiter du tarif vache à lait “grand lecteur”. Un pass à 29€ pour une manifestation dite culturelle… Erreur sur l’adjectif : la bonne réponse était “manifestation commerciale”.
Pour 29€, j’achète un roman broché et un livre de poche dans un salon gratuit. A Livre Paris, j’aurais juste le droit d’entrer. Le calcul est vite fait.

Continuer la lecture de « Sorties du week-end »

Facebookiens, Facebookiennes !

Tu es sur Facebook ? Moi aussi, je suis là :
https://www.facebook.com/unkapart/

Si tu n’as pas déjà liké la page, n’hésite pas le faire. Tu seras au courant de toute l’actualité d’Un K à part, c’est pas merveilleux ? Et en plus de ça, la suite de ce post te concernera au premier chef.

Si tu as déjà liké la page, tu fais peut-être partie des gens qui ratent mes fantaisies facebookiennes. Pour régler ce problème, quand tu es sur la page d’Un K à part, clique sur “Déjà abonné” puis coche “Voir en premier”.

Voir en premier page Facebook Un K à part
Version PC, la manip est la même sur les autres supports (smartphone, tablette, boule de cristal…).
Continuer la lecture de « Facebookiens, Facebookiennes ! »

Héloïne et son dada ailé

Dans un univers parallèle, le monde entier envie mon talent pour le dessin. Dans cette réalité-ci… hum… faut croire que c’est le cas aussi.  Il y a même des gens pour m’en demander (fuyez, pauvres fous !). On vit une drôle d’époque…
‘Fin bon, je suis comme les Aztèques : j’ai le cœur sur la main (le cœur de qui, ça, c’est une autre histoire…).
Voici Héloïne, l’héroïne de la trilogie Phitanie (pif, paf, pouf) de Tiphaine Croville.

Dessin Phitanie Pégase Héloïne par Un K à part