Space Battleship Yamato – Yamazaki Takashi

Affiche film Space Battleship Yamato

Synopsis :
2199. La galaxie a sombré dans la plus impitoyable des guerres. Les radiations ont rendu la Terre inhabitable et il n’y aura bientôt plus de refuge possible pour l’espèce humaine. Un seul vaisseau peut retrouver la machine de décontamination qui sauverait la Terre d’une extinction inévitable : le Yamato.

Continuer la lecture de « Space Battleship Yamato – Yamazaki Takashi »

Critiques express (15) Demi-molle

Disclaimer 18 ans contenu explicite

Le cul, c’est un art. Et une loterie : on ne gagne pas à tous les coups qu’on tire. Florilège de titres moyens du label Media 1000 (La Musardine), qui traînent dans ma bibliothèque, de ces récits pornographiques écrits au kilomètre par des gens qui devraient apprendre à tailler leur plume…

Continuer la lecture de « Critiques express (15) Demi-molle »

Miyamoto Musashi

Je pourrais bloguer dix ans sur le sujet sans en voir le bout, tellement le bonhomme a inspiré de romans, essais, mangas, films, séries, dessins animés…
J’en ai retenu une poignée :
– un vieux numéro de Dragon Magazine
– le diptyque de Yoshikawa Eiji (La pierre et le sabre et La parfaite lumière)
La Voie du Sabre de Thomas Day
– l’essai éponyme de Tokitsu Kenji
– le jeu de rôle Le Livre des Cinq Anneaux

Miyamoto Musashi tatouage Fred K
La célèbre estampe d’Utagawa Kuniyoshi et mon mollet (que je ne désespère pas de voir en couverture de Felicity Atcock).
Continuer la lecture de « Miyamoto Musashi »

Carnet de bord : Abbeville 2018

Affiche salon du livre Abbeville 2018
J’ai passé le week-end dans un salon de province et c’était glop.

Tu étais à Livre Paris ce week-end ? Toutes mes condoléances pour ton portefeuille qui a pris super cher rien que pour t’ouvrir les portes de la honte. A 12 euros l’entrée pour chaque journée, je compatis, j’en ai l’anus qui saigne rien que d’y penser.
Je suis un gars radin malin, j’ai préféré aller au Salon du livre et de la francophonie d’Abbeville avec madame ma mère. L’entrée est gratuite (je parle du salon, hein, pas de ma mère).

Continuer la lecture de « Carnet de bord : Abbeville 2018 »