Le Déchronologue – Stéphane Beauverger

L’eau mouille, la guerre tue, demain soir on change d’année. Trois scoops édifiants qui m’évoquent Le Déchronologue, ses failles temporelles et batailles navales sur la mer des Caraïbes.
Petit, je voulais devenir pirate. Entre L’île au trésor de Stevenson,  le Pirates du sinistre Polanski, Les Goonies, les jeux Sid Meier’s Pirates! et Capitaine Vaudou, les séries Albator, Cobra, Corsaires et Flibustiers ou encore Jack Holborn, c’est à se demander comment je n’ai pas tourné brigand des mers…
Depuis, c’est resté et la littérature pleine du bruit des canons et de fureur océane occupe une bonne place dans ma bibliothèque. Si en plus il est question de voyage dans le temps, tel un navire à quai, je mouille.

Le Déchronologue
Stéphane Beauverger
Folio SF

Couverture Le Déchronologue Stéphane Beauverger Folio SF
Je me demande si le féminin de Beauverger est Belleverge.
Continuer la lecture de « Le Déchronologue – Stéphane Beauverger »

Noël écarlate

Après la clôture du Noël des auteurs, je continue à solder les comptes en attaquant le dernier volet du triptyque consacré aux éditions Lune écarlate. Ce qui ne veut pas dire que je ne chroniquerai pas d’autres bouquins de cette maison à l’occasion (la preuve avec Infemmes et Sangsuelles), juste que j’en avais annoncé trois et que j’aime bien boucler ce que j’entame. Celui-ci, je le gardais sous le coude pour une raison évidente liée au calendrier.

Noël écarlate
Lune écarlate

Couverture Noël écarlate recueil de nouvelles
Continuer la lecture de « Noël écarlate »

Noël d’auteur : Ludovic Bertin

Avant-dernière chronique du Noël des auteurs, confiée aux bons soins de Ludovic Bertin, auteur de La lettre de Dunkerque. Je le soupçonne d’avoir choisi un titre unique au lieu du duo autorisé pour m’éviter de glisser qu’il faisait d’une pierre deux coups, Bertin. C’est raté.
Quelque part entre The Voice et citius, altius, fortius, le gars Bertin nous embarque septentrionalissimus.

Couverture La voix Arnaldur Indridason
Continuer la lecture de « Noël d’auteur : Ludovic Bertin »

Noël d’auteur : David Coulon

Pour l’antépénultième chronique du Noël des auteurs, je laisse la place à David Coulon. Un peu gonflé de ma part, puisque je ne l’ai pas chroniqué et même jamais lu. Une faute que je compte bien réparer après Noël pour écluser les cartes cadeaux qui ne manqueront pas de pleuvoir.
Note que c’était un peu le but de l’opération : faire découvrir des auteurs et des œuvres, intervenants inclus. A travers ses conseils de lecture et sa propre biblio, on a pas mal de points communs en littérature (critique sociale, humour noir, trash). Le village des ténèbres rejoindra donc sous peu ma “modeste” bibliothèque.

Noël d'auteur : David Coulon
Continuer la lecture de « Noël d’auteur : David Coulon »