Série BB

N’ayant pas le budget pour pondre une bande-annonce pleine d’effets spécieux et d’acteurs archiconnus, je me rabats sur le teaser du pauvre : Photoshop.

Détournement de couverture Série BB Stan Kurtz par Un K à part

L’occasion de glisser une suggestion de couverture pour la saison 2, Série BB, Et le dieu Falvo créa Kurtz.
L’occasion de dire que cette série est bonne de bonne. Comme BB à sa grande époque. Ouaip, c’est pas top classe de parler d’une nana de cette façon, mais j’ai raté mon DEUG Finesse & Poésie.
L’occasion enfin d’annoncer une méga chronique de la mort qui tue pour demain sur Série B de A à Z. Enfin, de B à B et de 2 à 6 plutôt – le 1, c’était , je vous invite à la relire pour réviser.
Alors ça fait beaucoup d’occasions. En même temps, Falvo a sorti récemment un bouquin qui s’appelle D’occase – que je chroniquerai sous peu –, c’est de bon thon comme disait Cousteau.

Le sabre des Takeda – Inoue Yasushi

Le sabre des Takeda
Inoue Yasushi
Shinchōsha / Picquier

Aujourd’hui, un cas particulier – à part, dirons-nous – puisque j’ai lu Le sabre des Takeda en VO far far away a long time ago. Depuis, on m’a offert l’édition française sortie chez Picquier. La chronique sera en français, même si pour déconner, j’avais un temps caressé l’idée de la rédiger en japonais.

Couverture Le sabre des Takeda Yasushi Inoue Picquier
Continuer la lecture de « Le sabre des Takeda – Inoue Yasushi »

Les objets du plaisir – Chantal Brault

Les objets du plaisir
Chantal Brault
Trécarré

On ne viendra pas dire qu’Un K à Part ne se casse pas le cul pour ses lectrices… Enfin, c’est métaphorique, hein…
Tu ne sais pas quoi acheter alors que Papa Noël débarquera bientôt ramoner ta cheminée ? Aujourd’hui, je deviens blogueuse mode. Viens chercher plaisir, c’est cadeau !

Couverture Les objets du plaisir Chantal Brault Trécarré magic wand plug vibromasseur chapelet porte-jarretelles vinyle
Continuer la lecture de « Les objets du plaisir – Chantal Brault »

Adaptations remasterisées

Au cas où tu ne le saurais pas, beaucoup de films sont des adaptations de bouquins, preuve que le cinéma a moins d’imagination que la littérature (gros troll inside).