Joyland – Stephen King

Joyland
Stephen King
Le Livre de Poche

Les éditeurs sont parfois très cons. En témoigne la quatrième de Joyland, tant en broché qu’en poche, lapidaire, racoleuse et mensongère… Si tu t’attends à un spin-off de Ça, tu en seras pour tes frais. Le bon plan pour décevoir le lecteur… Note qu’avec Stephen King, les éditeurs peuvent se permettre de déconner, Ça ça se vendra sur son seul nom quoi qu’il arrive…

Couverture Joyland Stephen King
Le résumé, c’est les quatre pauvres lignes en bas. Et à part la grande roue un soir d’orage…
Continuer la lecture de « Joyland – Stephen King »

Le Chant de Meute – J. Arden

Les Sentinelles de l’Ombre
Tome 4, Le Chant de Meute
J. Arden
Rebelle

Pas un jour sans que je ne me pose une question débile de chez débile… Il y a quelques mois, je me demandai s’il existait dans le vrai monde de l’IRL un vaccin contre la lycanthropie.
La réponse est oui.

Couverture Le Chant de Meute J. Arden
Continuer la lecture de « Le Chant de Meute – J. Arden »

Le Vieux Royaume – Jean-Philippe Jaworski

Janua vera
Gagner la guerre
Le Sentiment du Fer
Jean-Philippe Jaworski
Hélios (Les moutons électriques), Folio SF

Le jour où on autorisera les noms propres au Scrabble, Jean-Philippe Jaworski permettra une victoire écrasante. Sans usage du mot compte triple par-dessus le marché.

Continuer la lecture de « Le Vieux Royaume – Jean-Philippe Jaworski »

Rouge armé – Maxime Gillio

Rouge armé
Maxime Gillio
Ombres noires

Depuis notre interview d’hier, Maxime Gillio attend le verdict au fond de son cachot. Le monsieur est accusé d’avoir pondu un nouveau roman. Un K à part, jamais à court de ressources, est parvenu à se procurer un courrier de son avocate Me Huncout-Danton.

Couverture Rouge armé Maxime Gillio
Sortie officielle le 2 novembre.
Continuer la lecture de « Rouge armé – Maxime Gillio »

Je m’appelle Requiem et je t’… – Stanislas Petrosky

Je m’appelle Requiem et je t’…
Stanislas Petrosky
Lajouanie

D’après ce que j’en ai vu sur le oueb, on n’aurait, avant d’ouvrir le bouquin et obtenir la réponse, que deux alternatives pour compléter le titre : aimer ou emmerder. Preuve qu’on vit dans un monde de Bisounours ou de fieffés connards… au milieu peau de zob… Pourtant on a la réponse sous les zius et dins ch’titre.
Je m’appelle Requiem et je t’apostrophe… What else?

Couverture Je m’appelle Requiem et je t Stanislas Petrosky
Continuer la lecture de « Je m’appelle Requiem et je t’… – Stanislas Petrosky »