L’attaque des Dark Troopers

Petit tour du set Lego 75324, baptisé “L’attaque des Drak Troopers” et tiré d’une scène de la série The Mandalorian. Attention, ça va piquer…

Attaque Dark Troopers Lego 75324

Sorti en début d’année à un prix déjà pas donné de 30€, ce set a été victime de l’augmentation éhontée des tarifs Lego au long de l’année 2022 pour être vendu aujourd’hui 35€, soit 17% d’augmentation. À ce niveau, on ne parle plus d’inflation galopante, elle est passée en vitesse lumière. C’est dans le ton pour du Star Wars
Ce set est hors de prix pour ce qu’il propose.
Un pauvre contenu de 166 pièces avec lesquelles on obtient un malheureux bout de couloir pas bien jojo.
Il n’y a que les figurines des troopers à sortir du lot, elles reviennent donc très cher à ce tarif sous acide. Ce set ne vaut le coup/coût qu’à 50%, tarif auquel je l’ai trouvé sur Amazon au motif que l’emballage était abîmé (17,50€ de ristourne pour un gnon sur une boîte cartonnée, ce monde est fou…).
Au-delà de 15-20 balles – ce qui représente déjà pas mal pour 4 minifigs et une poignée de briquettes à recycler –, c’est une parfaite arnaque pour vendre deux fois son prix ce qui n’est jamais qu’un Battle pack.

Dark troopers Lego 75324

Seul intérêt de cette boîte qui ne casse pas trois pattes à un canard, le trio de Dark troopers. Les figs ont de la gueule, on ne peut pas le leur enlever, même si leurs pétoires ont l’air d’anachroniques fusils à pompe plutôt que de blasters. Leurs armures et leurs casques semblent moins sortir de Star Wars que de Warhammer 40,000 et feraient de bons Space Marines du Chaos. Elles en jettent, c’est le principal.
La minifig de Luke est bien sympa aussi. Inédite, d’après ce que tout le monde raconte, mais ça m’en touche une sans remuer l’autre, le critère d’unicité m’important peu. Il a fière allure dans sa tenue noire de Jedi énervé, bien qu’on se demande ce qu’il fout avec une capuche sur la tête dans un vaisseau spatial, le genre d’endroit où il ne pleut pas souvent voire jamais. Sa capuche offre une protection zéro contre les tirs de blasters, pire elle limite la vision périphérique, vitale pour un combattant au sabre. On sent bien l’artefact de cinéma pour que la scène en jette. Dans le monde réel, tu survis trois secondes avec ça sur la tête.

De jolies minifigs, certes, mais on n’en dira pas autant des briques. Outre le faible nombre de pièces, leur qualité m’a laissé dubitatif. Les points d’injection sont très marqués, beaucoup plus que d’habitude. Même avec les mains propres, savonnées juste avant le montage, toutes les parties lisses se couvrent très vite de traces de doigts, difficiles à enlever, là aussi beaucoup plus que d’habitude.
Ces Lego sont en tout point identiques à beaucoup de contrefaçons made in China de qualité très moyenne, loin de la belle facture habituelle qui ne concerne dans le cas présent que le ticket de caisse et pas du tout les briquettes.

Dark Troopers couloir vaisseau Lego 75324

On monte d’abord le socle, pour le moins sommaire et qu’il faudra renforcer si vous prévoyez de manipuler souvent la construction.
Pour essayer de donner de l’intérêt à cette saynète, deux fonctionnalités ont été ajoutées. Elles ne passionneront pas les foules. Entre la tirette magique qui permet de faire glisser une figurine, tel Michael Jackson pratiquant le moonwalk, et la mollette pour en faire tourbillonner une autre sur elle-même comme un Tony Manero sur fond de Bee Gees, je n’ai jamais eu pendant le montage l’impression de construire un couloir de vaisseau spatial mais la piste de danse d’une boîte de nuit.
Une fois le socle terminé, étape 2 : les murs. Un bien grand mot pour une poignée de panneaux on ne peut plus basiques. Qu’il faudra ensuite tartiner de stickers pour créer une illusion futuriste bluffante (en tout cas bourré, de loin, la nuit et avec beaucoup d’imagination). Vu le désastre annoncé dès l’ouverture de la boîte, je ne les ai pas collés, histoire de garder les pièces vierges pour les recycler dans ma Batcave.
Des stickers… Parce que dans tout l’inventaire des pièces Star Wars, DC/Marvel et même City, y avait pas de pièces tampographiées adéquates ? Ça fait cheapos au niveau du rendu et très rapiat en termes d’image de la marque. Pas mieux pour le dessus des cloisons qui donne une impression à la fois de pas fini et de bidouillage improvisé avec son mélange de tenons apparents, tiles bien lisses, lingots, grilles, plus une paire de pièces noires et blanches perdues entre les deux nuances de gris… On dirait un bricolage de gamin réalisé avec les moyens du bord…

Luke Skywalker coincé dans un ascenseur
L’ascenseur de Skywalker

Le sabre de Luke ne passe pas dans l’ascenseur quand on veut le faire tourner, ce qui torpille cette fonctionnalité. L’arme, trop longue pour la hauteur comme la largeur du cagibi, coince faute de place et lui saute des mains. Et quand vous le rééquiper, c’est la fig qui se détache. Puis ce sera la galère pour réinsérer le tout dans l’espace exigu.
Donc en plus d’être cher et moche, c’est mal conçu.
Le set raté de A à Z.

Autres starwarseries Lego sur le blog :
Microfighters
mini machins (hors Microfighters)
TIE Fighter vs. Y-Wing
AT-ST
AT-AT
destroyer impérial
mini AT-AT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *