Annonce : Envie de Livres 2018

Affiche Envie de Livres 2018Ce week-end, ce sera Envie de Livres ! Je suis déjà dans les starting-blocks (et si tu connais mes performances à la course, tu auras compris qu’il s’agit d’une image).

EdL, c’est un salon qu’il est bien. L’an dernier, j’en étais revenu aussi enchanté que si j’avais croisé Merlin.
Toutes les infos sur l’édition de cette année sont , ça m’évitera de paraphraser.
C’est un salon avec une ambiance excellente, bonne franquette et pas prise de tête.
Avec en plus un projet (et une baraque à frites). Aujourd’hui, on te colle du social, de l’humanitaire, du solidaire, du citoyen, du responsable à toutes les sauces, au point que ces adjectifs ne riment plus à grand-chose. A EdL, ils font encore sens. On citera les travaux d’écriture, chapeautés par Delphine Dumouchel, qui impliquent des jeunes en difficulté, ainsi qu’une collecte de livres pour alimenter des bibliothèques au Sénégal. Pensez à ramener les bouquins dont vous n’avez plus l’utilité, d’autres leur en trouveront une.

Envie de Livres 2017 attend ses visiteursJe sens déjà poindre le déchirement terrible et apocalyptique de ne pas revoir certaines têtes de l’an passé pour discuter de ma maîtrise de la nuance. Je pense à Paul Colize, Tiphaine Croville, Marc Falvo, Anthelme Hauchecorne, Michaël Moslonka… Mais c’est bien aussi qu’un salon renouvelle sa programmation, condition indispensable pour perdurer et ne pas tourner en rond.
Nouvelles rencontres au programme, quelques retrouvailles aussi (Angevin, Bertin, Vasseur, Piacentini…), qui promettent d’être épiques.

Parmi les auteurs attendus, certains ont été chroniqués en ces lieux, un honneur que le monde entier leur envie (de livres) :
Ludovic Bertin : La Lettre de Dunkerque ; Le jour de ma mort ;
Thierry Declercq : Piège d’os ;
Maxime Gillio (alias “big morcif”) : Anvers et Damnation ; Batignolles Rhapsody ; Bienvenue à Dunkerque ; L’abattoir dans la dune ; Le cimetière des morts qui chantent ; Dunkerque, baie des anges ; La fracture de Coxyde ; Les Disparus de l’A16 ; Manhattan Carnage ; Rouge armé ; Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres ;
Sophie Jomain : Apocryphe (avec Fleurine Rétoré) ; Cherche jeune femme avisée ; Les anges mordent aussi ; Quand la nuit devient jour ; D’un commun accord ;
Heckle et Jeckle : Les anges ont la mort aux trousses ; Thérapie du crime ;
Gabriel Katz : La Nuit des Cannibales ;
Patrick Morel : Les bras en croix ;
Elena Piacentini : Un Corse à Lille ; Carrières noires ;
Claude Vasseur : Concerto en lingots d’os ; Le champ des sirènes ; La dernière croix ; La vie a le prix que tu lui donnes.

A dimanche ! (Ou samedi pour ceux qui arrivent la veille.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *