Vous reprendrez bien un sushi ?

J’ai commencé à sortir ma bibliographie sur le Japon pour dresser l’inventaire. Il a fallu arrêter en cours de route, la planche du bureau commençait à plier sous le poids des bouquins…
Dans tout ce bazar, je conseille comme incontournables :
– Natsume Sōseki : Le pauvre cœur des hommes
– Mishima Yukio : Confessions d’un masque
– Maurice Pinguet : La mort volontaire au Japon
– Ruth Benedict : Le chrysanthème et le sabre

Bibliographie Japon

Chroniqués sur le blog, vous pouvez aussi jeter un œil sur Yakuza (Alec Dubro et David Kaplan), Ring (Suzuki Kōji), La pierre et le sabre et La parfaite lumière (Yoshikawa Eiji), Le sabre des Takeda (Inoue Yasushi), Le sabre japonais (Gregory Irvine), Geisha (Arthur Golden), Ma vie de geisha (Iwasaki Mineko), Mémoires d’une geisha ( Inoue Yuki).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *