Six ans à part

Pas grand-chose de neuf depuis l’an dernier, cette sixième année aura été des plus calmes et pépères sur le blog.

Un tout petit melon
Au moins, la bonne nouvelle, c’est que je ne risque pas d’attraper le melon. Ou alors un tout petit.

Alors y a eu un peu de tout pour me tenir éloigné d’ici, à commencer par le temps, grignoté par un tas d’activités annexes.
De ces tribulations pour le meilleur et pour le pire hors du blog, il ressort surtout du bon. Je me suis fait plaisir sur d’autres projets et dans d’autres domaines, et à l’arrivée je n’ai pas à me plaindre, loin de là, de ce que cette année 2021-2022 m’aura apporté.

La grosse bonne nouvelle qui ait un tant soit peu de rapport avec le cœur du blog – les bouquins –, c’est que ma carrière de correcteur professionnel a bénéficié d’un sérieux coup de pouce sur la période concernée. Vu l’écart entre l’avant et l’après, faut imaginer un pouce de la taille d’une catapulte. C’est autre chose que ce que j’ai connu par le passé en termes de conditions de travail et de salaire, de reconnaissance, d’intérêt des textes à tartiner de rouge, de prestige, de tout en fait. Merci à JaD pour m’avoir ouvert ces portes !
Dans le lot des travaux concernés par ce virage professionnel figure quand même ZE texte, LE rêve de gosse que j’avais depuis plus de trente ans, et qui est devenu une réalité ! C’est fou…

Alexandre le grand affiche correcteur professionnel El Corrector son stylo rouge fait trembler le monde

Première conséquence de cette frénésie du stylo rouge : le temps, qui a manqué pour le blog, ainsi que l’envie, parce que quand tu passes déjà tes journées à lire, analyser, critiquer, t’es pas super chaud après le taf pour te remettre à lire, analyser, critiquer.
L’autre conséquence a été la reprise du chantier de la Batcave en Lego grâce aux fonds dégagés. Projet qui me tient à cœur et qui prend ici toute sa dimension symbolique, la figure de Batman étant liée à la réparation des injustices.

Maître Frédegon Un K à part Chroniques de la Lune Noire

Parmi les hauts faits de cette sixième saison d’Un K à Part, j’entre dans la légende des Chroniques de la Lune Noire ! On trouvera dans De Sinople un personnage baptisé Frédegon, un des maîtres de l’Ordre de la Lumière. Eh bien, c’est un clin d’œil à bibi. À l’origine, le personnage avait été baptisé maître Ynkahapar par Jeanne-A Debats, un nom sonnant trop “Inde” au goût de François Froideval (c’est pas faux, je peux pas lui donner tort). Frédegon, ça me va, merci à vous deux de m’avoir casé dans ce monument ! JE SUIS UN PERSONNAGE DES CHRONIQUES DE LA LUNE NOIRE ! C’est un rêve de gosse ! Y a plus qu’à trouver où glisser ça sur mon CV…
Et la rumeur raconte que j’apparais aussi dans Le tueur de contes de fées de Jess Kaan ! Décidément, on ne m’arrête plus ! Je vous raconterai dès que je l’aurai lu.

Sinon, pas grand-chose à dire de plus à propos de cette année très tranquille sur Un K à part. Ce que j’annonçais l’an dernier tient toujours, je vais m’attacher à mettre en place ce que j’avais prévu, en espérant avoir un peu plus de temps pour m’y coller (et comme là j’ai un texte d’un million et demi de signes à finir de corriger pour cette semaine, ben elle va pas être immédiate, la reprise des rênes du blog). Tout ça ira à son rythme et prendra le temps que ça prendra.
Dans tous les cas, c’est parti pour une septième année !

Publié le Catégories Le blog