Ad majorem mei gloriam

Nicolas Duplessier Facebook

J’avais chroniqué tantôt Eté pourri à Melun Plage, je viens de voir que Nicolas Duplessier me citais sur la bannière de sa page Facebook (la quatrième en partant du haut ou la première en partant du bas).
C’est pas encore l’étoile sur Hollywood Boulevard ni l’entrée au Panthéon, mais c’est un premier pas. “Und morgen die ganze Welt”, comme dit la chanson.
Trêve de plaisanterie, ça fait plaisir de voir qu’on ne pond pas des chroniques dans le vent. Merci, Nicolas, et rendez-vous à la buvette de Templemars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *