Le jour de ma mort – Ludovic Bertin

Bertin, je l’ai lu (La Lettre de Dunkerque), interviewé, rencontré et relu avec son dernier roman sorti (Le jour de ma mort, des fois que t’aurais pas bien vu le titre).

Le jour de ma mort
Ludovic Bertin
Ravet-Anceau

Couverture Le jour de ma mort Ludovic Bertin Ravet-Anceau collection Polars en Nord
Qui n’a jamais eu le visage tout bleu ?
Continuer la lecture de « Le jour de ma mort – Ludovic Bertin »

Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres – Maxime Gillio

Après Des coccinelles dans des noyaux de cerise et L’avocat, le nain et la princesse masquée, on continue la série des titres improbables avec Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres.

Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres
Maxime Gillio
Pygmalion

Couverture Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres Pygmalion
Continuer la lecture de « Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres – Maxime Gillio »

Critiques express (11) Clio

C’est le printemps, les jours rallongent, les jupes raccourcissent ! Allons fêter les beaux jours en titillant Clio (sans t) avec quelques lectures historiques :
La Bibliothèque de l’Histoire (Massimo Grillandi & Vezio Melegari)
Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises (François Reynaert)
Montaillou, village occitan (Emmanuel Le Roy Ladurie)
Les sources de l’Histoire ancienne (Pascal Arnaud)
Les pêcheurs bretons durant la Seconde Guerre mondiale (Jean-Christophe Fichou)

Continuer la lecture de « Critiques express (11) Clio »

Critiques express (10) Duo improbable

“That’s finally all anyone wants out of a book – to be amused.” Paraît que ça pète de démarrer sur une citation – pour le coup, Paul Auster dans City of Glass. Si le procédé n’était pas éculé comme une star du X, peut-être…
À deux mois et demi du bac, cogiter sur la pertinence de cette affirmation pourrait… ouaip mais nan… On en arrivera à une énième impasse sur la définition impossible de la littérature, le sens de l’art et autres âneries sur lesquelles les philosophes s’échinent en vain depuis des millénaires.
On va juste pas se prendre la tête et jeter un œil sur deux bouquins qui ne cherchent qu’à divertir : À l’aventure, compagnons ! (John Lang) et L’avocat, le nain et la princesse masquée (Paul Colize).
Tranquille, peinard, à la fraîche.

Continuer la lecture de « Critiques express (10) Duo improbable »