Batignolles Rhapsody – Maxime Gillio

Batignolles Rhapsody
Maxime Gillio
Krakoen

Couverture Batignolles Rhapsody Maxime Gillio

La soirée avait démarré sous les meilleurs auspices, au lit.
Tranquille, peinard, tout nu, j’allais attaquer ma première lecture en prévision d’Envie de Livres. J’attrapai le bouquin, l’ouvris. Il tombit… un signe du destin… je le ramassus et le lisa.
J’ai tenu quatre pages avant de succomber sous les adverbes, les participes présents et les enfilades de conjonctives !
Q U A T R E pages… mon record !
Enfin là, je fais le malin, mais sur le moment je rigolais moins. Convulsions, hémorragies oculaires, météorisme apocalyptique, du vomi partout…
Mon épouse a dû appeler les pompiers et un exorciste. Je te raconte pas le bazar pour déployer la grande échelle dans la chambre et me déloger du lustre. Ouais, ça ne paraît pas, mais c’est vachement haut de plafond chez nous. Bref, on n’est pas là pour un état des lieux.
D’après ma femme – donc ça vaut ce que ça vaut – j’aurais mis tout ce petit monde dehors à coups de pompe dans l’oignon. Avec en prime une pensée pour la génitrice du baltringue aux livres saints. “Ta maman pratique des caresses bucco-génitales dans les profondeurs infernales.” Je n’y crois qu’à moitié, jamais je ne l’aurais formulé en ces termes. En plus, pas du tout mon genre de manquer de respect à un connard de prêtre.
Le calme revenu, j’ai changé mon fusil d’épaule, sans passer pour autant l’arme à gauche (alors que je suis droitier, notez bien).
Quitte à bouquiner pour EdL, pourquoi ne pas commencer par le taulier ? Avec lui, au moins, on sait où on va, aucun risque de se retrouver embarqué au festival du bronze.
À tout seigneur…

Continuer la lecture de « Batignolles Rhapsody – Maxime Gillio »

Regarde, fiston, s’il n’y a pas un extra-terrestre derrière la bouteille de vin – Philippe Curval

Regarde, fiston, s’il n’y a pas un extra-terrestre
derrière la bouteille de vin
Philippe Curval
Denoël

Regarde fiston s’il n’y a pas un extra-terrestre derrière la bouteille de vin Philippe Curval Denoël Présence du futur

Partant du constat que les extraterrestres ne font plus recette au début des années 80, Philippe Curval propose un recueil au titre improbable, huit nouvelles “à lire entre deux atterrissages d’ovnis” : Regarde, fiston, s’il n’y a pas un extra-terrestre derrière la bouteille de vin.

Continuer la lecture de « Regarde, fiston, s’il n’y a pas un extra-terrestre derrière la bouteille de vin – Philippe Curval »

Rouge Toxic – Morgane Caussarieu

Rouge Toxic
Morgane Caussarieu
ActuSF / Naos

“Spécialiste de la littérature vampirique”, dixit la quatrième à propos de Caussarieu. Le fait est que sa biblio regorge de vampires. Chéloïdes, le seul bouquin d’elle que j’ai lu, est aussi le seul à n’en comporter aucun.
Qu’est-ce que tu veux ?… C’est un talent, mon pouvoir de super-zéro : toujours en dehors des clous. En même temps, c’est logique, je suis une bille en bricolage.

Couverture Rouge Toxic Morgane Caussarieu ActuSF label Naos
Hermione Granger a bien grandi…
Continuer la lecture de « Rouge Toxic – Morgane Caussarieu »

Les Haut-Conteurs Origines : Le songe maudit – Patrick Mc Spare

Les Haut-Conteurs Origines
Le songe maudit
Patrick Mc Spare
Scrineo

— Tu vois, le monde des conteurs se divise en deux catégories. Les tout pourris, comme Linky, d’ailleurs ça rime et c’est un signe. Et les bonnes histoires d’aventures médiévales avec des conteurs itinérants.
— Attends, Blondin, compteur et conteur, ça s’écrit pas pareil.
— N’oublie pas que c’est moi qui ai le pistolet chargé. Toi, tu creuses, Tuco, tu creuses…

Couverture Haut-Conteurs Origines Songe maudit Patrick Mc Spare Scrineo
Continuer la lecture de « Les Haut-Conteurs Origines : Le songe maudit – Patrick Mc Spare »

Brutale – Jacques-Olivier Bosco

Brutale
Jacques-Olivier Bosco
Robert Laffont

Ce bouquin a atterri entre mes pognes par des voies inattendues, c’est rien de le dire ! Tout est parti d’une discussion avec l’auteur sur… Goldorak et Albator. Le bonhomme a l’air fun, je me dis qu’il faut que je jette un œil à sa prose. Un dimanche à vingt heures, bonne chance !… Ni une ni deux, je mobilise tous mes contacts en ville. Ça va vite, des contacts à portée de main, j’en ai un. Je brave les éléments – du froid en hiver, ça surprendrait presque – pour récupérer le précieux grimoire. Lu dans la nuit, chroniqué dans la matinée. Quand tu liras ce texte, je serai en train de pioncer, pas envie de finir comme Philippidès après son marathon.

Couverture Brutale Jacques Olivier Bosco Robert Laffont
Continuer la lecture de « Brutale – Jacques-Olivier Bosco »

Zanzara – Paul Colize

Zanzara
Paul Colize
Fleuve noir

Paul Colize fait partie de ces auteurs qui ne me facilitent pas la vie.
Back Up, Un long moment de silence, Concerto pour 4 mains… Il me bluffe à chaque fois. Un point en sa faveur… jusqu’au moment de le chroniquer.
Un bon livre… un très bon roman… un excellent bouquin… Un jour ou l’autre j’atteindrai le dernier barreau de l’échelle. Après… Course à l’armement sémantique ? escalade dans le superlatif ? fromage ou dessert ?… Ou alors, air connu, “faudrait que j’invente des mots qu’existent pas dans le dico”.
En plus, le bougre écrit bien et même mieux que ça. Je dois mettre les bouchées doubles sur la rédaction. L’impression de jouer dans Deep Throat ou une de ses multiples resucées.
Chroniquer le Paulo, une sacrée paire de manches, je te le dis. La solution ? Un marcel.

Couverture Zanzara Paul Colize Fleuve noir
Continuer la lecture de « Zanzara – Paul Colize »