Le double corps du roi – Ugo Bellagamba & Thomas Day

Le double corps du roi
Ugo Bellagamba & Thomas Day

Folio SF

Des romans de fantasy inspirés par la période médiévale, je pourrais t’en citer vingt-cinq mille milliards – à un ou deux près – qu’on aurait à peine effleuré le début du commencement d’une liste exhaustive. Des romans de fantasy inspirés par un médiéviste, le décompte tient sur une main, voire un seul doigt. Et t’avoueras que deux corps de roi sur un index, ça se pose là dans la catégorie prouesse d’équilibriste.

Couverture Le double corps du roi Ugo Bellagamba Thomas Day Folio SF
Effet miroir pour mettre en scène la notion de “double” du titre… et surtout rattraper le cadrage raté bien comme il faut.
Continuer la lecture de « Le double corps du roi – Ugo Bellagamba & Thomas Day »

Élections européennes, les candidats de Kaamelott

Demain, ce sera le festival des glands (ou élections européennes, selon la dénomination officielle). En version courte, l’opération vise à envoyer à Bruxelles des absentéistes pour s’y faire sucer par des lobbyistes. Le casting des futurs députés regroupe les fonds de tiroirs à l’échelle du continent, tous les foireux qui ont échoué aux places intéressantes dans leur pays et cherchent à gratter un plan B. Bref, une classe poubelle dont ne voudrait pas le pire établissement scolaire.
Quitte à donner dans le n’importe quoi, j’ai mandaté deux candidats pour siéger avec les autres baltringues au parlement européen et leur montrer qu’à Kaamelott on sait gouverner. Si vous êtes du genre à perdre du temps dans un isoloir et à croire que tout ça c’est de la démocratie, n’hésitez pas : votez Léodagan et Perceval !

La lame

Frédéric Mars sort La lame chez Metropolis. Sauf qu’on est en mai. J’ai donc été obligé (si, si, obligé) de changer son nom pour le faire coller à la date. Vu la sonorité du titre, la suite coulait de source : un thriller biographique et musical autour de Francis Lalanne.
What else?

Détournement de couverture La lame Frédéric Mars Metropolis Francis Lalanne par Un K à part
Francis la lame