Critiques express (5)

Hétéroclite : adjectif qui s’écrit en un seul mot, sauf quand on parle de littérature érotique. Ce qui ne sera pas le cas aujourd’hui, pas la peine de commencer à débraguetter vos frocs.
Au menu : L’Amante d’Etretat (Stanislas Petrosky), Les sources de l’Histoire ancienne (Pascal Arnaud), Les Israélites (Time Life) et 365 jours zen. Continuer la lecture de « Critiques express (5) »

L’Art d’aimer

L’Art d’aimer, 10 ans de leçons de séduction
(Aubade)

Aubade, c’est Ovide en soutif et porte-jarretelles. Non, pas un travesti, je te parle de L’Art d’aimer qu’ils célèbrent à vingt siècles d’écart.

aubade-art-aimer
C’est pas juste pour montrer de la fesse, attention. La couverture que j’ai trouvée sur le Net était trop petite pour caser le texte de la quatrième. J’ai donc été obligé (hum…) d’y accoler une photo en plus grand format.

Continuer la lecture de « L’Art d’aimer »

Le Vampire de Belgrade

Le Vampire de Belgrade
(Vuk Kovasevic)

Tu kiffes les vampires à l’eau de rose amateurs de papouilles gentillettes ? Super, tu vas adorer Vuk Kovamachin !
Tu préfères les monstres bien méchants, bourrins, avides de sang ? Pareil !
Tu trouves que j’essaye de ratisser large avec mon intro pourrite ? Oh, comme si…
Ouaip, j’écris “pourrite”, pas comme tous ceux qui croivent au mythe du t fantôme.

vampire-belgrade
Citation pour la route : “J’ai l’impression qu’on vient de me brouiller l’écoute. Oui, il s’agit bien d’une contrepèterie.”

Continuer la lecture de « Le Vampire de Belgrade »