Modifier la réalité avec Harley King

Après les excellents Mérovingiens et Les Haut-Conteurs Origines, Harley King, le prochain roman de Patrick Mc Spare, fait partie des sorties attendues avec impatience par ma pomme. Ce sera chez Scrineo le 25 octobre 2018 (et normalement dispo aux Halliennales le 6 octobre).

Là, tu dois être en train de te demander comment un bouquin qui sort fin octobre a pu atterrir début août sur mon bureau.
Si on écarte les théories fantasistes, il reste trois options :
– service presse. Sauf que non, il ne s’agit pas d’un SP ;
– un artefact venu du futur. Ça aurait pu, mais pas de bol, ma machine à voyager dans le temps est en révision. Il y a avait un drôle de bruit dans le tambour positronique arrière, j’ai préféré la porter au garage avant que ça ne tourne à la fuite de gloubiboulga quantique ;
– un photomontage.
En vérité… je suis Iron Man j’ai triché.
Voici la vraie photo.

Montage Harley King par Un K à part v1Pour le bouquin témoin, j’ai choisi un autre Scrineo (Rouille de Floriane Soulas) en partant du principe que les dimensions seraient identiques.
A priori elles le seront. En plaquant la couv d’Harley King, hors bidouillages pour coller à la perspective, aucune déformation ni modification du rapport largeur/hauteur.

Montage Harley King par Un K à part v2Comme je ne suis pas là pour faire du placement de produit, les marques de l’écran et du clavier dégagent. Les petits détails d’ambiance, c’est important, je passe la couleur du papier peint en vert pour coller à la palette chromatique de la couv’.

Montage Harley King par Un K à part v3L’image d’Altered Carbon à l’écran n’était pas une mauvaise idée sur le papier. La tenue rouge et noir du personnage fait écho à celle de la couv’ ; le décor urbain est on ne peut plus approprié pour une histoire annoncée comme de l’urban fantasy.
Bonne idée, résultat dégueu. Le pire, c’est que je le savais, ça m’arrive à chaque fois. Pour améliorer le rendu et camoufler le reflet du flash, solution simpliste : prendre le jpg du fond d’écran et le balancer par-dessus. On redimensionne, on positionne, on gomme un peu autour pour éviter les bords abrupts.

Montage Harley King par Un K à part v4J’ai des sabres plein ma piaule mais pas de gun. J’ai prié le dieu Internet très très fort, il m’a refilé une pétoire et de la fumée. Passage délicat, j’en ai chié comme un Russe avec le flingue.

Montage Harley King par Un K à part v5Quelques effets par-dessus pour donner du peps et hop. Une vraie fausse mise en scène qui me ferait presque regretter de ne pas traîner sur Instagram.

Montage Harley King par Un K à part v6Pour la version officielle, on dira que je suis allé chercher le bouquin dans le futur. C’est quand même plus classe que “j’ai trafiqué la photo”.

2 réflexions sur « Modifier la réalité avec Harley King »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *