Halliennales 2019, coup d’envoi

Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité de la semaine, signalons que la page Facebook des Halliennales a dévoilé il y a une paire de jours l’affiche du festival, signée Nicolas Jamonneau.
Pour ceux qui n’ont rien suivi du tout ces derniers mois, on connaissait déjà depuis belle lurette le lieu (Hallennes-lez-Haubourdin), la date (5 octobre 2019), la marraine (Christelle Dabos) et le thème (l’Eldorado).
Le grand chelem est désormais complet. Ne manque plus que la liste des auteurs et exposants (un détail, donc).

Affiche Halliennales 2019 Nicolas Jamonneau

Les Halliennales 2019 promettent d’être un cas à part.
Moitié parce que chaque édition a son petit truc à elle qui la rend unique (cf. mes carnets de bord 2016, 2017 et 2018 pour ceux qui n’auraient rien suivi ces dernières années).
Moitié au sens le plus littéral – ou jeudemotesque – puisqu’Un K à part figure parmi les exposants : une table, trois auteurs (Tiphaine Croville, Olivia Lapilus, Stéphane Melin), du fun.
À tout point de vue, c’est une édition en or qui s’annonce.

Auteurs Halliennales 2019 Tiphaine Croville Olivia Lapilus Stéphane Melin stand Un K à part Eldorado
Ne cherchez plus l’Eldorado, il est là !

Mais on n’y est pas encore, il reste six mois à patienter avant le jour J. Trois options pour s’occuper d’ici là :
A) jouer aux dominos
B) reprendre des moules
C) je klaxonne
J’ai coché comme il se doit la réponse D.
À savoir “faire du Fred”.

Ayant un peu bossé le sujet depuis octobre dernier, j’ai sous le coude une vingtaine de publications planifiées jusqu’en octobre. Une présentation très personnelle du mythe de l’Eldorado par une célèbre archéologue… Un article sur les hauts lieux de l’imaginaire… Des bidouillages graphiques avec des détournements, des zombies, des magiciens… Les coulisses de la préparation du stand… Des interviews : un organisateur du salon, mes trois mousquetaires, des invités surprises… Une bande-annonce terminée, une autre en cours de réalisation… Et, dans la rubrique folie des grandeurs, un projet de roman-feuilleton en Lego, Les Aventuriers de l’Eldorado.

Là-dessus viendront se greffer les chroniques. Quels auteurs ? Quels titres ? C’est encore assez mystérieux à l’heure actuelle.
Alors, pour les auteurs attendus au salon, ça attendra que je connaisse la liste des auteurs attendus au salon (argument d’une logique imparable). Ce qui est sûr, c’est que les cinq titres en lice pour le prix des Halliennales auront droit à leur chronique.
Concernant le thème de l’Eldorado, je possède environ zéro bouquin sur la question. Je crois que l’ouvrage qui s’en rapproche le plus dans ma bibliothèque est La dynamique du capitalisme de Fernand Braudel (excellent au demeurant). Ah si, j’ai retrouvé au fin fond du grenier l’adaptation papier du dessin animé Les mystérieuses cités d’or. Un livre de 1984, ça ne va rajeunir personne, à part peut-être George Orwell.
Quant à attaquer le thème par la bande via des notions comme le lieu mythique, la quête, le voyage, l’aventure, la chasse au trésor… là, c’est l’inverse, je pourrais chroniquer les trois quarts de ma bibliothèque.
Tel que ça se dessine, j’envisage du Jules Verne, La Horde du Contrevent (Alain Damasio), La rédemption de Christophe Colomb (Orson Scott Card), L’Odyssée (Homère), L’île au trésor (Robert Louis Stevenson), Bilbo le Hobbit (Tolkien) et pour le reste, je verrai en allant.
Dans tous les cas, on n’a pas fini de parler des Halliennales dans les mois qui viennent.

Patrick Mc Spare Halliennales Scream
Patrick Mc Spare aux Halliennales de l’an dernier

2 réflexions sur « Halliennales 2019, coup d’envoi »

  1. Si tu veux, vu qu’il paraît que je me fais des couilles en or, je peux te les poser sur ton bureau, histoire d’avoir de la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *