Atelier bricolage : coffret Phitanie

Coffret Phitanie éléments bricolage

Aux Halliennales 2018, j’avais acheté pour l’anniversaire de madame K à part la trilogie Phitanie de Tiphaine Croville parue aux éditions Rebelle.
Depuis, la miss est devenue une grande fan de Phitanie. Elle a lu le premier tome – qu’elle a adoré. Elle est en train de lire le deuxième – qu’elle adore encore plus. Mais…
Mais elle n’a pas LE sac pour emballer ses bouquins. Moi, si (nananère). Ce sac “On est ce que l’on choisit d’être” faisait partie du pack Noël vendu par l’auteure l’an dernier.

Continuer la lecture de « Atelier bricolage : coffret Phitanie »

Traverse la rue

En exclusivité mondiale, Un K à part a réussi à se procurer le manuscrit inédit d’Emmanuel Macron : Le secret de l’emploi !

Emmanuel Macron Traverser la rue Secret emploi
Une faute dans le texte et devinez sur quel mot…

Un thriller haletant quoiqu’un peu court.
Maintenant que le secret de l’emploi a été révélé, on comprend mieux pourquoi la vitesse de circulation a été baissée à 80 km/h : c’est pour permettre aux chômeurs de traverser les routes en toute sécurité.
Tout est lié.

Chômeur traverser la rue Emmanuel Macron

Même un voyage sur la Route 666 paraît moins surréaliste…

SFFF (4) Fantasy

Sylvanas Coursevent pour la Horde
Pour la Horde !

La fantasy est un genre enfantin, pas sérieux pour deux sous, où s’ébattent des licornes à paillettes, des elfes “petits avec de grandes oreilles” (Bill Baxter) et des kékés en robe qui exhibent leurs boules de feu.
Voilà. Je pense qu’on a fait le tour du sujet. Merci de votre attention.

Continuer la lecture de « SFFF (4) Fantasy »

SFFF (3) Fantastique

Bianca Beauchamp Catwoman en latex

Le plastique, c’est fente astique fantastique

Des trois genres qui constituent la SFFF, le fantastique est le plus paradoxal. Genre de l’entre-deux, du doute, il a pourtant la définition la plus précise et la plus claire.
L’irruption du surnaturel dans un cadre posé comme réaliste.
La définition du fantastique fait à peu près consensus. Pour une fois. Qu’on se rassure, tout autour, c’est flou artistique et compagnie.

Continuer la lecture de « SFFF (3) Fantastique »

SFFF (2) Science-fiction

Sexy stormtroopers

Temps XXX et science-friction

Le seul point de la science-fiction sur lequel tout le monde s’accorde, c’est la difficulté d’en établir la définition. Après, a-t-on besoin d’une définition précise comme un coucou suisse ? On s’en bat les noix avec une raquette de jokari. On le sait d’instinct, quand c’est de la SF, parce qu’on en a tous une représentation mentale, nébuleuse, certes, mais suffisante.
La science-fiction, en caricaturant à mort, c’est un récit avec de la science dedans, science qui relève de la fiction en faisant appel à des technologies qu’on ne possède pas encore.
Définition qui n’est pas du tout satisfaisante, en partie parce que le genre n’a pas uniquement vocation à imaginer les technologies du futur, et en partie parce que le genre est devenu un fourre-tout vaste, vague et varié.

Continuer la lecture de « SFFF (2) Science-fiction »