Summer is coming! Que lire cet été ?

Sélection lecture romans livres été sandales semelles compensées

Chaque année l’été revient avec une régularité de métronome, à croire que l’enchaînement des saisons relève du phénomène cyclique…
Avec lui fleurit le marronnier de “la sélection de lecture estivale”, ces conseils de bouquins que personne ne lira, trop occupé à nourrir son futur cancer de la peau en bronzant sous le cagnard des plages méditerranéennes.
Ce sujet-bateau, on peut le traiter à la manière de Elle et des feuilles de chou du même tonneau, en proposant une sélection qui ressemble moins à un guide de lecture qu’à un partenariat commercial avec des éditeurs pour caser les dernières parutions du catalogue, florilège de titres random, dépourvus de lien avec l’été, le soleil ou les vacances, que tu pourrais aussi bien lire au printemps, à l’automne ou dans ton cul.
Sinon, on peut essayer de la jouer moins mainstream et plus pertinent pour pondre une liste qui n’ait pas l’air de sortir d’un gros intestin.
Enfile tes sandales et un Mars, c’est parti pour la sélection à bibi autour des thèmes phares de l’été, avec pour chacun deux titres, l’un classique et l’autre plus inattendu.

Chaud bouillant

Sélection romans été Fahrenheit 451 Olangar

Changement climatique oblige, on ne coupera pas à la canicule. Une de plus… Pour se préparer, rien ne vaut une exposition préventive aux fortes chaleurs. Cette mithridatisation thermique sera assurée par deux experts en pyrotechnie littéraire :
Fahrenheit 451 de Ray “Flammenwerfer” Bradbury, assez connu pour me dispenser de le présenter.
Olangar, une cité en flammes de Clément “Allumer le feu” Bouhélier. Ambiance polar et univers steampunk-fantasy, le tout écrit comme de la SF avec beaucoup de critique sociale dedans, Olangar est du niveau d’un Pratchett avec son cycle du Guet dans Les Annales du Disque-Monde.

Sable d’antan et mer d’alors

Sélection lecture plage Dune Sur les falaises de marbre

Pour beaucoup, les vacances d’été sont synonymes d’entassement en bord de mer, de plages de sable fin, de paysages marins.
Dune de Frank Herbert, que je propose à chaque sélection estivale et y a pas de raison que ça change cette année.
Sur les falaises de marbre d’Ernst Jünger, récit allégorique à la fois antinazi et antistalinien, quelque part entre le roman, le conte et la légende.

Sur les traces des petits pédestres

Liste livres été La horde du contrevent Une carte pour l'enfer

Tu aimes les promenades au grand air, les randonnées, les longues marches à faire baver d’envie le Grand Timonier ?
La Horde du Contrevent d’Alain Damasio t’embarque dans la traversée épique d’un continent battu par des rafales mortelles. Le but de cette expédition ? Découvrir l’origine du vent (spoiler : il ne s’agit pas, comme on pourrait le penser, du palais de l’Élysée où on en brasse pourtant beaucoup).
Une carte pour l’enfer de Miyuki Miyabe, balade policière à la recherche d’une femme disparue. Très portée sur la critique sociale, l’auteure te fait visiter le Japon du consumérisme, de l’argent-roi, des crédits pervers, du surendettement.

Si ma tente en avait,
on l’appellerait une caravane

Liste lectures estivales Route 666 Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes

On en connaît tous de ces mangeurs d’asphalte qui font vrombir le moteur de leur camping-car à l’approche des départs en vacances… pour rester coincés comme des glands dans les bouchons pendant cinq heures.
Pour patienter dans les embouteillages :
Route 666 de Roger Zelazny, Mad Max avant l’heure !
Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes de Robert Pirsig, road trip philosophique aussi inclassable que son titre le laisse supposer.

La croisière, ça m’use

Conseils lecture été L'île au trésor Le vaisseau lève l'ancre à minuit

Si le naufrage du Titanic a jeté un froid autant dans le tourisme nautique que dans le bateau lui-même, ce loisir de droite – ou de tribord, comme on dit dans le jargon marin – qu’est la croisière conserve quelques adeptes. Plus pour longtemps, on l’espère…
L’île au trésor de Robert Louis Stevenson : voyage, évasion, aventure, pirates, trésor, un classique entre les classiques.
Le vaisseau lève l’ancre à minuit de Fritz Leiber (qu’on trouve aussi sous le titre Le Livre d’or de la science-fiction : Fritz Leiber avec une couverture qui redéfinit l’adjectif “immonde”). Recueil de nouvelles orientées SF avec une touche de fantastique et de merveilleux, c’est du Leiber pur jus tour à tour sombre, mélancolique, rigolo, sensible et parfois tout ça en même temps.

Farniente

Couverture Un homme qui dort Georges Perec Folio

Un seul titre pour ce thème. J’aurais bien mis Le droit à la paresse de Paul Lafargue pour que le compte y soit, mais je ne possède pas l’ouvrage et, pour rester dans le ton, j’ai la flemme de sortir l’acheter.
Un homme qui dort de Georges Perec ou les méditations d’un solitaire, qui se détache de tout jusqu’à n’avoir plus goût à rien, dans un voyage intérieur vers l’indifférence absolue.

Un bel été sous la pluie Un K à part
Bienvenue sous le ciel rieur de Picardie ! Soi-disant que c’est l’été, mon cul !

Les boulimiques de lecture pourront compléter cette sélection avec les conseils estivaux des années précédentes :
– dossier lectures de vacances (2017)
– sélection présentée par la fine fleur des lettres (2018)
petits bouquins faciles à glisser dans ses valises (2019)
des livres et des pompes sous le signe du voyage (2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.