La dernière croix – Claude Vasseur

La dernière croix
Claude Vasseur
Pôle Nord

La dernière croix traîne dans ma PAL depuis le salon d’Esquelbecq d’il y a deux ans. Investissement à long terme en prévision de cette année qui marque le centenaire de la fin de la Grande Guerre (rebaptisée plus tard Première guerre mondiale, puisqu’on a été assez cons pour recommencer). J’aurais pu attendre le 11 novembre pour publier cette chronique. Sauf que voilà, la lecture de ce roman m’a amené à reprendre une recherche abandonnée il y a des lustres. A l’époque, c’était compliqué. J’avais juste un blaze. Internet existait à peine, que des dossiers papier, rien de centralisé, rien d’indexé, le seul moteur de recherches c’était de passer soi-même des centaines d’heures à éplucher des cartons d’archives. Depuis, beaucoup de documents ont été numérisés et informatisés. Ça m’a pris dix minutes pour retrouver le feuillet matricule d’un arrière-grand-père et découvrir qu’il était un héros de guerre. Deux citations, Croix de Guerre, gravement blessé au combat.
Première citation reçue le 5 mai 1917, bon anniversaire ! A une vache près, hein, le calendrier, c’est pas une science exacte.
Arthur, cette chronique est pour toi.

Couverture La dernière croix Claude Vasseur
Continuer la lecture de « La dernière croix – Claude Vasseur »

Le châtiment des flèches – Fabien Clavel

Le châtiment des flèches
Fabien Clavel
J’ai lu

A la fin du IXe siècle, les Magyars déboulent en Europe centrale. Les chroniqueurs chrétiens leur tailleront un costard sur mesure. Des païens, vous pensez, tous les vices ! Les Magyars – ou Hongrois – finiront avec une réputation de férocité égale aux Huns d’Attila. Au point que certains verront dans le nom de leur peuple la racine du mot ogre.
Bon, les mecs ne sont pas des saints non plus. Faut reconnaître que leurs lois et coutumes sont d’une bourrinerie extrême… comme partout à l’époque, même dans les états dits civilisés.

Couverture Le châtiment des flèches Fabien Clavel
Continuer la lecture de « Le châtiment des flèches – Fabien Clavel »

Phitanie, le film

En France, on ne tourne pas de fantasy. On préfère les films avec des quadras bobos parisiens qui se posent des questions à deux ronds pendant un séjour à la campagne. Dommage…
Aux USA, la trilogie Phitanie de Tiphaine Croville aurait des chances de finir sur grand écran. Je ne suis pas les USA, mais j’ai Photoshop (et aucune limite de budget, mouhahaha !).

Affiche film Phitanie par Un K à part
Moisson d’Oscars en perspective !

Il ne manque plus que le casting pour incarner Héloïne, Emeran, Arthus, Valdaraus… Des idées ?