Le sabre des Takeda – Inoue Yasushi

Aujourd’hui, un cas particulier – à part, dirons-nous – puisque j’ai lu Le sabre des Takeda en VO far far away a long time ago. Depuis, on m’a offert l’édition française sortie chez Picquier. La chronique sera en français, même si pour déconner, j’avais un temps caressé l’idée de la rédiger en japonais.

Le sabre des Takeda
Inoue Yasushi
Shinchōsha / Picquier

Couverture Le sabre des Takeda Yasushi Inoue Picquier
Continuer la lecture de « Le sabre des Takeda – Inoue Yasushi »

Les objets du plaisir – Chantal Brault

On ne viendra pas dire qu’Un K à Part ne se casse pas le cul pour ses lectrices… Enfin, c’est métaphorique, hein…
Tu ne sais pas quoi acheter alors que Papa Noël débarquera bientôt ramoner ta cheminée ? Aujourd’hui, je deviens blogueuse mode. Viens chercher plaisir, c’est cadeau !

Les objets du plaisir
Chantal Brault
Trécarré

Couverture Les objets du plaisir Chantal Brault Trécarré sex toy gode vibromasseur
Continuer la lecture de « Les objets du plaisir – Chantal Brault »

Adaptations remasterisées

Au cas où tu ne le saurais pas, beaucoup de films sont des adaptations de bouquins, preuve que le cinéma a moins d’imagination que la littérature (gros troll inside).

Détournement Capitaine Flam Flan par Un K à part
“Capitaine Flam”, d’après Edmond Hamilton, un des fondateurs du space opera.
Détournement Contraception film Inception par Un K à part
“Inception”, quelque part entre Lewis Carroll, Jorge Luis Borges et Philip K. Dick (entre autres).
Détournement The Pianist Predator Predatist par Un K à part
“The Pianist”, adaptation de l’autobiographie de Władysław Szpilman avec Adrien “Grand écart” Brody, coincé entre un piano et un Predator.
Détournement Le Silence des Agneaux Angelina Jolie par Un K à part
“Le Silence des Agneaux”, adapté du roman de Thomas Harris. Remake avec Angelina Jolie.

Le soulier de catin

Ceux qui suivent l’évolution du cinéma pornographique auront noté depuis quelques années un courant d’adaptations, qui touche les œuvres classiques et/ou populaires. Le phénomène n’est pas nouveau, il est pour ainsi dire né avec le genre, avant même l’invention des images animées. Mais le fait est que les XXX parody abondent, comme James. The Dark Knight, Star Wars, Star Trek, Call of Duty, les Schtroumpfs, les Pierrafeu, Harry Potter, les (bien-nommés) X-Men, tous les super-héros en fait, ainsi que je ne sais combien de jeux vidéo et mangas…
Je plains celui qui voudra tenter le pari de l’adaptation X avec Le soulier de satin de Paul Claudel. La pièce dure onze heures.

Détournement Le soulier de satin catin Paul Claudel par Un K à part
Guiboles empruntées à l’actrice Veruca James.

Critiques express (6) Bof, bof

Mère Noël sexy
Photo non contractuelle. Dans la vraie vie, j’ai moins de poitrine et mes cornes sont plus courtes.

À l’heure où tout l’Internet t’abreuve d’idées de cadeaux pour Noël, je préfère procéder par élimination. Voici donc une liste de bouquins dont tu peux te dispenser, sauf si tu veux les offrir à quelqu’un que tu n’aimes pas :
L’Accusé (John Grisham)
Les Élus (Eugénie Lefez)
Ubiquity (Lionel Behra)
Aide-moi… (Nicci French)
– les anthologies des péchés capitaux (Librio)

Continuer la lecture de « Critiques express (6) Bof, bof »