Cinématographe en folie

“Cinéma, cinéma, de salle en salle et de ville en ville, je t’ai donné mon existence” chantait Benoît Poelvoorde dans C’est arrivé près de chez vous.

Adapté du roman éponyme de Mario Puzo, Le Parrain raconte l’histoire d’un type qui se hisse au plus haut sommet de la mafia. Quand on voit l’affiche originale, on se doute bien que l’esprit maléfique qui guide cette opération en sous-main, c’est le chat.

En écho à la VF de Christine, du même John Carpenter francisé en Jean Charpentier, The Thing devient Le Truc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *