Anvers et damnation – Maxime Gillio

Anvers et Damnation, formidablissime roman de l’übergénial Maxime Gillio, auteur incontournable pour les amateurs de polars, sorti chez le non moins incon… Comment ça j’en fais trop ? Bah nan. Tout dans la mesure, rien dans les poches.

Anvers et Damnation
Maxime Gillio
L’Atelier Mosésu

Couverture Anvers et damnation Maxime Gillio L'atelier Mosésu collection Embaumeur
La couverture, à l’endroit et à l’Anvers.
Continuer la lecture de « Anvers et damnation – Maxime Gillio »

Pas de deux – Sophie Aubard

À mon réveil, le toubib m’a dit que les pompiers m’avaient trouvé en train de convulser en mode L’Exorciste, à baver du machin tout vert et pisser du sang par les yeux. Virus mutant ? Ebolavirus Epilepsiensis ?

Pas de deux
Sophie Aubard
L’Atelier Mosésu

Couverture Pas de deux Sophie Aubard L'atelier Mosésu
Continuer la lecture de « Pas de deux – Sophie Aubard »

Des coccinelles dans des noyaux de cerise – Nan Aurousseau

Un bouquin reçu dans le cadre d’une opération Masse Critique dont on sait tout le bien que je pense. J’ai cru comprendre qu’il était de bon ton de se répandre en remerciements. Sauf qu’il ne s’agit pas d’un cadeau mais d’un échange de (plus ou moins) bons procédés. Donc les courbettes on verra quand les chroniqueurs seront à leur tour remerciés d’avoir fourni leur part de taf, nommément, noir sur blanc, avec une visibilité équivalente à la pub qu’on fait pour tout ce petit monde.
Ceci posé, je tiens à préciser que ce roman a eu droit au même traitement que n’importe quel bouquin chroniqué ici, sans complaisance ou sévérité excessive. Parce qu’il n’y a pas de raison que l’auteur paye les pots cassés du tsoin tsoin promotionnel ou de mon avis sur icelui.

Prêt ? Let’s gode!

Des coccinelles dans des noyaux de cerise
Nan Aurousseau
Buchet Chastel

Couverture Des coccinelles dans des noyaux de cerise Nan Aurousseau
Continuer la lecture de « Des coccinelles dans des noyaux de cerise – Nan Aurousseau »

Noël écarlate

Après la clôture du Noël des auteurs, je continue à solder les comptes en attaquant le dernier volet du triptyque consacré aux éditions Lune écarlate. Ce qui ne veut pas dire que je ne chroniquerai pas d’autres bouquins de cette maison à l’occasion (la preuve avec Infemmes et Sangsuelles), juste que j’en avais annoncé trois et que j’aime bien boucler ce que j’entame. Celui-ci, je le gardais sous le coude pour une raison évidente liée au calendrier.

Noël écarlate
Lune écarlate

Couverture Noël écarlate recueil de nouvelles
Continuer la lecture de « Noël écarlate »