Kill List – Ben Wheatley

Kill List Ben Wheatley

Oh, la grosse bouse…
Ce truc sorti en 2011 est répertorié comme film d’horreur ou thriller psychologique ou les deux ou on sait pas trop. En clair, il n’arrive à se positionner nulle part.
Il est question d’un duo de tueurs à gages qui doivent tuer des gens. Au moins, une once de logique. La seule. Qui sont ces gens à buter ? Aucune idée. Pourquoi les fumer ? Mystère. Il est plus ou moins question d’une société secrète sur laquelle on ne saura rien. On ne bite rien tout du long et on termine le film en sachant autant de choses qu’au début, à savoir aucune.
Ah si, une certitude : on s’est fait chier.
Le rythme d’une lenteur infinie tourne à l’ennui profond. Même un épisode de Derrick paraît échevelé en comparaison. Entre le manque de réponses et la confusion générale de l’intrigue, on décroche et on finirait par s’endormir sans la bande-son insupportable qui vrille les tympans bien comme il faut.

Continuer la lecture de « Kill List – Ben Wheatley »

La mort en ligne – Miike Takashi

Paraît que le bonheur, c’est simple comme un coup de fil.
Le malheur aussi.

Affiche film La mort en ligne Miike Takashi

Ne vous fiez pas au titre français pas terrible, La Mort en Ligne n’est ni un documentaire sur les grèves de la SNCF, ni un énième Seagal style Piège dans le RER, ni un film de gangsters sur la cocaïne. Il s’agit d’un film d’horreur téléphonique (et téléphoné) à base d’appels manqués (ce que signifie le titre original 着信アリ).

Continuer la lecture de « La mort en ligne – Miike Takashi »

plusdeprobleme.com – Fabrice Pichon

plusdeprobleme.com
Fabrice Pichon
Lajouanie

“La banque vous explique qu’elle rejette le prélèvement de neuf euros de la cantine parce que vous allez être à découvert d’un euro et que vous n’y êtes pas autorisé. Mais elle creuse votre déficit en prenant dix euros de frais et comme votre situation est sous la surveillance d’un service très pointu, trente euros de plus pour vous le rappeler. Sans oublier qu’il faudra bien régler la cantine, et avec les pénalités. Bilan de l’opération, quarante euros pour la banque, neuf à devoir à la cantine et un découvert de trente et un euros.
La banque ne perd jamais !”

Couverture plusdeprobleme com Fabrice Pichon éditions Lajouanie
Continuer la lecture de « plusdeprobleme.com – Fabrice Pichon »