Les chevalets de la table pas ronde

Les préparatifs pour le stand du blog aux Halliennales suivent leur cours…
On en arrive aux finitions et aux petits détails qui marqueront le coup.
En attendant un prochain article sur les coulisses de la préparation, je révise mes fiches sur la présentation du stand. Agencer les piles pour mettre en valeur les bouquins, positionner les chevalets maison de mes auteurs en or, canaliser les visiteurs vers le stand (si possible sans recourir à un aiguillon électrique), y a du boulot…

Stand chevalets auteurs invités Halliennales 2019
Micro salon du livre organisé sur un bureau dans ma piaule.

Samedi 5 octobre 2019, venez nombreux aux Halliennales rencontrer Olivia Lapilus, Tiphaine Croville et Stéphane Melin sur le stand Un K à part !

Halliennales 2019 Tiphaine Croville Olivia Lapilus Stéphane Melin Un K à part

Rituel de chair – Graham Masterton

Rituel de chair
Graham Masterton

Pocket Terreur

Se replonger dans les vieux machins, c’est pas toujours une bonne idée.
Y a pas long, en attendant la nouvelle version de Simetierre au cinéma, j’ai relu le roman de Stephen King. Un bon bouquin, mais la deuxième lecture n’est plus aussi emballante que la première, parce que quand tu creuses un peu – ce qui est raccord avec le thème fossoyant – tu vois des défauts qui t’avaient échappé. (Au passage, le film de Kevin Kölsch et Dennis Widmyer est une purge barbante dans laquelle il n’y a rien à sauver, passez votre chemin.)
Rituel de chair, même combat. Je l’ai lu pendant mes vertes années de lycéen, quand il venait de paraître dans la regrettée collection Terreur de Pocket. Pour ceux qui ne seraient pas nés comme moi au Moyen Âge, il vient de ressortir chez Bragelonne. Verdict de la relecture : j’aurais dû le laisser dormir dans ma bibliothèque. Il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas réveiller (ce qui est raccord bis avec la thématique de Simetierre).

Rituel de chair Graham Masterton Pocket Terreur Milady
À table !
Continuer la lecture de « Rituel de chair – Graham Masterton »

Extinction culturelle

Réforme universelle des retraites extinction culturelle
Dans le film, ça ne finit pas bien pour eux, mais alors pas bien du tout.

Après le #payeTonAuteur, voici le #payeTaCulture.
La situation économique des artistes-auteurs professionnels (nébuleuse dans laquelle on trouve aussi bien des auteurs de livres que des illustrateurs, des photographes, des traducteurs…) n’était déjà pas reluisante, entre droits d’auteur ridicules, baisse des revenus et hausse des cotisations. Elle va empirer avec la réforme universelle des retraites.
Tous les détails se trouvent sur le site extinction culturelle, ce qui m’épargne un long copier/coller.
Du train où ça va, être auteur coûtera bientôt de l’argent aux principaux intéressés…

Réforme universelle des retraites artistes auteurs

Et tu entendras la voix de Sophie Jomain en interview

Interview Sophie Jomain archéologue Et tu entendras le bruit de l'eau
“Avant d’être romancière, j’étais archéologue.” (Sophie Jomain)

Quel est le point commun entre Jericho, les X-Men, Dune, Der Wanderer über dem Nebelmeer, Gandalf et Le Petit Baigneur ?
En fait, il y en a deux. Primo, ce formidable sens de l’humour que le monde entier m’envie. Secundo, toutes ces références appartiennent à une série photoshopesque inspirée par Et tu entendras le bruit de l’eau, en passe de battre Felicity Atcock pour le record du plus grand nombre de détournements sur ce blog.
Après avoir martyrisé la couverture pire qu’un chrétien au IIe siècle, j’enfonce le clou et, tel un Torquemada littéraire, soumet Sophie Jomain à la question.

Parodies Et tu entendras le bruit de l'eau Jericho X-Men désert nuages Gandalf
Continuer la lecture de « Et tu entendras la voix de Sophie Jomain en interview »

Règlement de comptes à Mos Mikey

Mos Mikey Tatooine Star Wars
Tatooine : quand le sage montre les deux soleils, l’idiot regarde la lune artificelle.

Par l’intermédiaire d’un contact à Hollywood, j’ai pu rencontrer le réalisateur Stéphane Jeumont, connu dans le milieu du cinéma comme le Steven Spielberg français.
Ce grand monsieur du cinématographe nous convie aujourd’hui à une projection privée de Règlement de comptes à Mos Mikey, son prochain long-métrage en Lego stop-no-motion.
Une belle opportunité pour un article exclusif contenant le film, les commentaires du réalisateur, les scènes coupées ! Comme sur un DVD collector rempli de bonus sauf que c’est gratuit.

Continuer la lecture de « Règlement de comptes à Mos Mikey »

Vindicta – Cédric Sire

Vindicta
Cédric Sire

Metropolis

Vindicta, le premier roman de Cédric Sire ! Faut reconnaître, ça fait toujours quelque chose de voir un auteur se lancer dans l’arène de l’édition, tel un lemming dans la grande aventure de la vie ou un nouveau-né sur le bord d’une falaise. À moins que ce ne soit l’inverse…
N’empêche, le nom sur la couverture et la photo sur la quatrième me titillent (et Grosminet). Comme un air de déjà-vu.
Ni une ni deux ni trois ni quatre ni cinq ni six […] ni trois mille cent quarante-sept […] ni et cetera desunt, je saute sur mon bigophone pour appeler Bill Tremendous, mon contact à la CIA. Icelui me sort : Oh yeah Cedouic Saïeur I know him. Là-dessus, il se marre comme un bossu avant de raccrocher. Merci du renseignement…
Paraît qu’il vaut mieux s’adresser au grand patron qu’à ses saints. Aller plus haut, aller plus haut dans la hiérarchie, en un genre d’altius, altius, altius, si l’on en croit Tina Arena de Coubertin. Au point où j’en suis rendu, pourquoi pas ? Faute de ligne directe avec les suprêmes sphères divines, je recours à un savoir occulte, comme le coup de pied du même nom : les runes. Résultat du tirage : ᛚᛟᛚ. Les dieux vikings ont le sens de l’humour et du lol. Mort de rire, bravo les gars…
Mes recherches se poursuivent jusqu’à ce que, d’une méthode farfelue l’autre, je trouve enfin la solution ! Comment ? Un magicien ne dévoile jamais ses tours.
Accroche-toi à ton slip, parce que la révélation va te couper les guiboles.
Cédric Sire est en réalité Keyser Söze Sire Cedric !
Eh oui.
On est plus d’un à s’être fait enduire d’erreur – c’est comme induire mais en double couche – par l’ordre inversé des termes et l’accent à géométrie variable. Maintenant que nous savons (de Marseille), les questions pleuvent. À quand un thriller parfum pomme sous le nom d’Éric Cidres ? Ou une pub pour Pliz sous celui de Sédric Cire ? Angelizer battra-t-il le record de glissade sur table de Marie-Pierre Casey ?

Vindicta Cédric Sire couverture Metropolis
Voyant le titre en latin, j’avais sorti mon Gaffiot. Sauf que non, le roman est écrit en français.
Continuer la lecture de « Vindicta – Cédric Sire »