Monghol et Ghota – Olivier Bédué

Après Kroc le Bô et en attendant Lorette & Harpye, on continue le voyage au pays de la nostalgie et des petites BD humoristiques parues dans les magazines de jeux de rôle.

Monghol & Ghota
Olivier Bédué

Black Book

Monghol et Ghota ont traîné leurs guêtres dans les pages de la revue Casus Belli, dédiée à la simulation en tout genre (wargame, jeu de rôle, jeu de plateau). Je parle ici de la première époque du magazine, 1980-1999, après j’ai décroché et plus du tout suivi. Pour le peu que j’en sais, les deux compères ont continué leurs apparitions dans les versions ultérieures du magazine. En 2018, Black Book a édité un recueil en l’honneur de ces pitres du JdR.

Deux guerriers résumés à une silhouette, l’un armé d’une épée, l’autre d’une hache, héros maladroits et pas fûtés souvent victime de leur ennemi juré, le Mago 27 (soit un magicien de 27ème niveau, ce qui laisse rêveur en termes de puissance quand on sait que dans Advanced Dungeons & Dragons, un personnage de niveau 20 peut aplatir des dieux sans se fatiguer).
Neuf fois sur dix, les deux compères finissent transformés en bananes par ledit mago. Ce running gag passe un poil moins bien dans cet album que ce n’était le cas dans Casus. À l’époque, à raison d’une paire de strips de trois cases par numéro tous les deux mois, la répétition ne se faisait pas sentir.
N’empêche que j’ai bien rigolé à retrouver cet improbable binôme un quart de siècle après notre première rencontre. Faut être client de l’humour rôliste, mi-absurde mi-potache, très donjonzédragonnesque ici. C’est mon cas. La nostalgie y est pour beaucoup. Vertes années à lancer des dés et des boules de feu, à découvrir et arpenter moult mondes imaginaires… sans finir métamorphosé en banane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *