Chronique générique

Tu me connais, j’ai le cœur sur la main, un trait de caractère hérité de mon ancêtre aztèque Fredkalcóatl.
L’institut Un K à part t’offre aujourd’hui LA chronique, fruit d’une vie de recherches à travers le monde et d’années de travaux en laboratoire.

Série de conseils pour ouvrir un blog

Fini la galère, plus besoin de paraphraser une compilation de bouts d’avis piochés sur Babelio pour critiquer des livres pas lus.
Voici la chronique ultime qui marche avec tout !
Sous vos applaudissements.
La chronique Open Source ! Prête l’emploi ! A copier/coller en l’état. Rien à changer, pas un mot, pas une virgule. Les fautes sont livrées avec, tout est compris dans le forfait.
Pour faire illusion, il te faudra quand même bosser un peu et ajouter quelques ingrédients. Rassure-toi, je joins le mode d’emploi.

La couverture
Décrocher l’Oscar de la mise en scène est à la portée de tous. La meilleure option consiste à prendre le bouquin en photo en le tenant à bout de bras. Choix iconographique plus que discutable : il éloigne l’objet et instaure une distance avec le livre, alors que la lecture est censée rapprocher le lecteur du texte. Mais bon, tout le monde fait ça, suis le mouvement sans te poser de questions.
Si tu te sens en veine d’inventivité, trois principes à suivre :
1) Ne pas parler du Fight Club.
2) Ne pas croiser les effluves.
3) Ne pas nourrir un mogwaï après minuit.
Règle n°1 – Mettre des doigts (sur la photo, j’entends, pas aux gens que tu croises dans la rue).
Règle n°2 – De fleurs agrémenter tu devras.
Règle n°3 – Caser l’incontournable mug de café (parfois du thé ou de la tisane chez les plus rebelles).

Bookstagram degré zéro inventivité
Des fleurs, des mains, des mugs, beaucoup de mugs…

La quatrième / Le résumé
Dans une chronique propre, on met soit la quatrième soit un résumé maison, l’un OU l’autre pour éviter la redondance. Dans le cadre de cette version générique, on utilisera bien sûr les deux pour gonfler l’article à moindre coût.
La quatrième, c’est dix lignes offertes par l’éditeur, trois secondes de travail pour les copier/coller, on aurait tort de se priver.
Pour le résumé, reprends la quatrième en remplaçant chaque mot par un synonyme. Une autre école de pensée préconise de résumer la totalité du bouquin histoire de bien tout spoiler aux lecteurs potentiels. Sur le principe d’occuper l’espace avec du rien, oui, mais cette solution demande trop de boulot par rapport à une bête paraphrase de la quatrième.

La chronique : lettres et le néant
Je remercie l’éditeur de sa confiance pour l’envoi de ce services presse.
Grace à ce partenariat j’ai pu découvrir une histoire superbe qui m’a totalement bouleverser.
ce livre est vraiment un coup de coeur!!! Je l’ai littéralement dévoré !
J’ai adoré les personnages ils sont tous très attachants. Je ne saurai pas dire lequel est mon préféré parce qu’ils sont tous authentiques et vrais et entiers avec une grande profondeur. J’ai bien aimé voir leurs relations qui évoluent au furet à mesure que j’ai avancé dans la lecture. On a vraiment très envie de savoir ce qu’il va leur arriver par la suite.
L’auteur a une très belle plume que j’ai totalement adoré. J’ai beaucoup aimé sa façon de nous emporté magistralement dans son histoire et dans son univers. Il y a beaucoup de rebondissements et d’émotions. Ce livre est magnifique à travers l’histoire qu’il raconte en le refermant j’avais les larmes aux yeux……
J’ai absolument adoré ce livre qui a été une très bonne surprise et que j’ai lu d’une traite, C’est un véritable page turner très addictif, une claque, une pépite, un véritable ovni.
C’est une belle découverte, j’ai vraiment hâte de lire ses prochains livres!

Clichés Batman Robin meme par Un K à part

3 réflexions sur « Chronique générique »

  1. Mouhaha, je ne sais pas où me mettre après avoir lu ton article, je mets la quatrième et re résume le livre dans mon avis… (pas pour une question de taille, plus parce que la quatrième peut avoir son intérêt pour le lecteur qui vient découvrir le roman et je re résume car c’est ainsi que je me lance sur un avis…).
    Après j’avoue avoir usé de l’Ovni, de la pépite, de l’addictif, et autre mot ou formule maintes fois utilisés dans les avis… mais jamais dans un même avis cependant…
    Il n’empêche, je me suis bien marrée. 😀

  2. On en revient toujours à deux choses : 1) la façon dont c’est fait, 2) la démarche derrière.
    Si le combo quatrième+résumé sert juste à gonfler la chronique à coups de paraphrase, utilité zéro. Après, on peut mettre les deux si ça apporte quelque chose. Certaines quatrièmes font trois lignes, un résumé pour présenter un peu plus le bouquin, oui, ça sert. Quand toi tu mets un résumé pour démarrer ta chronique, il y a une démarche d’introduction, c’est pensé, pas posé là juste pour le remplissage. 😉

    1. Après je te rejoins sur les avis « gonflés » ou au contraire emplis de vide avec des phrases bateau sans lien dans le genre de ce que tu as cité. J’avoue que je gagnerais un temps faramineux si je faisais ça ! ^^’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *