Une claque

On parle souvent des clichés en littérature, mais faut reconnaître que ce qui se dit à propos des bouquins n’en est pas exempt, loin de là. La critique tient souvent du festival de lieux communs et m’a inspiré un détournement du célèbre mème de Batman torgnolant Robin.

Détournement Batman Robin meme par Un K à part
La critique littéraire vue par Batman et Robin.

Si j’en juge par le nombre de “claques” que je vois défiler à longueur d’année chez les chroniqueurs de tous bords, je me dis que la glorification de la torgnole a encore de beaux jours devant elle, et qu’il y a encore du chemin à faire avant qu’on arrête d’associer excellence littéraire et violence physique, comme si les deux étaient quelque chose de bien et représentaient un sommet de l’accomplissement humain.
Perso, la seule claque livresque que j’ai reçue cette année, c’est ce bouquin, dont les 2250 pages m’ont atterri sur les orteils lors du rangement de ma bibliothèque. Je l’ai senti passer, le poids des mots…

Dictionnaire grec français Bailly
Publié le Catégories Détournements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *