Série BB

N’ayant pas le budget pour pondre une bande-annonce pleine d’effets spécieux et d’acteurs archiconnus, je me rabats sur le teaser du pauvre : Photoshop.

Série BB par Un K à part

L’occasion de glisser une suggestion de couverture pour la saison 2, Série BB, Et le dieu Falvo créa Kurtz.
L’occasion de dire que cette série est bonne de bonne. Comme BB à sa grande époque. Ouaip, c’est pas top classe de parler d’une nana de cette façon, mais j’ai raté mon DEUG Finesse & Poésie.
L’occasion enfin d’annoncer une méga chronique de la mort qui tue pour demain sur Série B de A à Z. Enfin, de B à B et de 2 à 6 plutôt – le 1, c’était , je vous invite à la relire pour réviser.
Alors ça fait beaucoup d’occasions. En même temps, Falvo a sorti récemment un bouquin qui s’appelle D’occase – que je chroniquerai sous peu –, c’est de bon thon comme disait Cousteau.

Adaptations remasterisées

Au cas où tu ne le saurais pas, beaucoup de films sont des adaptations de bouquins, preuve que le cinéma a moins d’imagination que la littérature (gros troll inside).

Le soulier de catin

Ceux qui suivent l’évolution du cinéma pornographique auront noté depuis quelques années un courant d’adaptations, qui touche les œuvres classiques et/ou populaires. Le phénomène n’est pas nouveau, il est pour ainsi dire né avec le genre, avant même l’invention des images animées. Mais le fait que les XXX parody abondent, comme James. Les Schtroumpfs, les Pierrafeu, Harry Potter, les (bien-nommés) X-Men, tous les super-héros en fait… The Dark Knight, Star Wars, Star Trek, Call of Duty..
Je plains celui qui voudra tenter le pari avec Le soulier de satin de Paul Claudel. La pièce dure onze heures.

Le soulier de catin par Un K à part
Guiboles empruntées à l’actrice Veruca James.

Chaos, confusion, chocolatine

À l’heure où l’année 2017 s’annonce déjà comme un formidable ramassage de savonnette, jeter un œil sur le travail de Chuck Palahniuk et David Fincher s’impose : Fight Club is coming.