Voyage au bout de la nuit – Céline

Voyage au bout de la nuit
Louis-Ferdinand Céline
Folio

Avertissement liminaire :
Après lecture de la phrase qui suit tu vas te précipiter pour vérifier, je le sais, je te connais, alors n’oublie pas de revenir ici pour la suite quand tu auras fini de te rincer l’œil.
“Voyage au bout de la nuit” sur Google images, c’est le festival de la minijupe et de l’incrustation de décor plus ratée qu’une production Asylum.
Je t’avoue, je ne sais pas trop quoi penser d’une émission qui vend de la lecture à coups de gambettes sur l’air de Basic Instinct. Mais le sujet du jour est ailleurs – comme la vérité –, j’y réfléchirai une autre fois.

Couverture Voyage au bout de la nuit Céline
Continuer la lecture de « Voyage au bout de la nuit – Céline »

Collection Post Mortem

Grande résolution pour 2018 : repartir sur des bases sérieuses. Terminé les blagues pouet-pouet et l’humour à deux francs !
Bienvenue sur la nouvelle mouture d’Un K à part, le temple de la gravité et de la raison.

Détournement CSI Ecole du rire par Un K à part

Pour la première chronique de l’année, fort de cette résolution qui a tenu vingt secondes, mon choix s’est porté sur des sujets qui ne prêtent pas à la rigolade : les tueurs en série et la nécrophilie.
L’occasion de revenir sur la défunte collection Post Mortem de l’Atelier Mosésu, à travers Autopsie du tueur en série et Le saccage de la chair de Bérangère Soustre de Condat-Rabourdin.

Continuer la lecture de « Collection Post Mortem »

Critiques express (14) Sabrer le champagne sans champagne

Noël est passé.
C’était un communiqué de Captain Obvious.

Christophe Lambert Santa Highlander

Des tas de gus grimés en papa Noël rangent leur costume jusqu’à l’année prochaine. Enfin ça, c’est ce qu’on essaie de nous faire croire. Le bobard ne prend pas, chacun sait qu’il n’existe qu’UN père Noël. Les autres, des imitateurs peu inspirés qui ne trompent personne.
Si tu te demandes ce que le gros rougeaud glande 364 jours par an, je vais te le dire. Attaché à son job comme un député à ses privilèges, il élimine la concurrence. Pas très esprit de Noël, mais le père Noël est une ordure, je ne t’apprends rien. Traquer un par un les copieurs, leur savater la tronche à coups de canne en sucre XXL et à la fin, il ne peut en rester qu’un.

Pour te préserver de l’ire vengeresse du vilain barbu, voici une paire de bouquins à potasser : Le sabre japonais (Gregory Irvine) et Kendo, la voie du sabre (Pierre Delorme). Si tu en veux encore, tu peux compléter avec Le sabre des Takeda d’Inoue Yasushi et les ouvrages sur Miyamoto Musashi.

Continuer la lecture de « Critiques express (14) Sabrer le champagne sans champagne »

Critiques express (13) L’hiver sera chaud

Lexi Belle loves Un K à part
Lexi Belle is coming!

Comme dirait Martin, winter is coming (NdT : l’hiver est venant). Il est grand temps de s’enfiler sous la couette et se réchauffer aux feux de l’amour.
Au menu : Sunstone (Stjepan Šejić), Petits contes pour grandes personnes (Pylate) et le tiercé Rêveries : Songes impudiques, Les Soumises : Séances de dressage et Catlady : Dans la chaleur de la nuit (Xavier Duvet). Servez chaud !

Continuer la lecture de « Critiques express (13) L’hiver sera chaud »