Sortie attendue : “Le jour de ma mort” de Ludovic Bertin

La cave se rebiffe
“La cave se rebiffe” dixit l’auteur himself.

En attendant la présentation officielle de la couv’ et de la quatrième, petit teasing maison pour le prochain roman de Ludovic Bertin à paraître le 13 mars prochain : Le jour de ma mort (c’est le titre, pas la date où je prévois de claquer).

Continuer la lecture de « Sortie attendue : “Le jour de ma mort” de Ludovic Bertin »

Marie Béatrice – Romain Mikam

Je me suis retrouvé embarqué dans la lecture de Marie Béatrice par Louve. Romain Mikam cherchait des chroniqueurs pour son roman auto-édité, Louve a cité mon nom, j’ai dit pourquoi pas, Mikam a dit pourquoi pas aussi. Prêt à courir le risque de recevoir, je le cite, “une critique franche” et d’en prendre plein l’ego.
La chronique qui suit est basée sur la version numérique. Connaissant le tarif d’une auto-édition, je me voyais mal amputer Mikam d’un exemplaire papier.

Marie Béatrice
Romain Mikam

Couverture Marie Béatrice Romain Mikam
Continuer la lecture de « Marie Béatrice – Romain Mikam »

Trois pour le prix d’un

En partant du design de la série Sainte Marie des Ombres, j’arrive à Jabba le Hutt. Parce que l’auteur s’appelle Dabat et que je n’ai honte d’aucun calembour.

Le rasoir d’occase, c’est comme la théorie du rasoir d’Ockham mais en plus rigolo. Le vrai D’occase, j’en ai parlé .

Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres du sieur Gillio sort le mois prochain. Il y sera question de sa fille autiste, fascinée par les tarins (les vrais savent – ceux qui suivent la page Asperger mon amour).

Halliennales : Le Parrain 6

Affiche Sire Cedric parrain Halliennales 2017 par Un K à part

La 6e édition des Halliennales aura pour parrain un chevelu qui s’habille tout en noir. Non, pas moi. Enfin, si, mais pas que. Sire Cédric, un nom qui fleure bon Vampire : La Mascarade.
Ce sera le 7 octobre 2017 à Hallennes-lez-Haubourdin, l’entrée sera gratuite, il y a aura 35 auteurs invités, 80 au total avec les stands éditeurs et les auto-édités, des illustrateurs, moi en touriste, un marché fantastique, des animations, des costumes sur le thème du frisson.
Dans le genre offre qu’on ne peut pas refuser, même Don Corleone n’aurait pas mieux à proposer.