Wolfman – Joe Johnston

Remake du film de 1941 portant le même titre, Wolfman est… euh… le même film en fait. Mais en couleur.

Affiche film Wolfman 2010

Wolfman n’est pas mauvais, il est juste insipide. Plombé par des difficultés de production et un manque d’audace à vouloir trop coller à son modèle classique, en oubliant que les figures monstrueuses ont évolué en trois quarts de siècle (i.e. le vampire années 40 versus le vampire du AnneRiceVerse).

Quelques moments mous du genou, mais on ne peut pas demander à un loup-garou de déchiqueter non-stop pendant deux heures, ça ferait trop. Tout ce qui est effets spéciaux, ambiance, décor, j’ai bien accroché et pas grand-chose à redire.
Wolfman aurait pu être un bon film de loup-garou.
Mais…
Le gros problème, c’est qu’il n’est pas le premier du genre. Et comme il y a eu des prédécesseurs, on s’attendrait à quelque chose de nouveau. Et non. En guise de “nouvelle approche du film de loup garou très classique dans les années 40/50” vantée par Universal, on a surtout un film des années 40/50 mis en scène avec des techniques modernes. C’est sûr que par rapport aux moumoutes de l’époque, c’est une autre dimension côté effets spéciaux. Mais bon, l’histoire est tellement classique, vue, revue et archi connue… Le film n’apporte rien au mythe du loup-garou. Approche moderne oui, dans la forme, mais nouvelle approche non.
Par contrecoup la tension dramatique en pâtit, puisque faute de nouveautés, tout ce qui arrive est prévisible.

Bref, un film correct, techniquement très bien, mais qui aurait gagné à apporter une touche originale et ne pas se contenter de n’être qu’un énième remake.

Publié le Catégories Chroniques ciné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.