Une mort étonnante

Aujourd’hui, j’apprends qu’un Japonais est mort enseveli sous sa collection de “bouquins”. Les partisans du numérique s’en frottent les mains, ça ne serait jamais arrivé avec des epub.
Au-delà de l’anecdote, on reparlera bientôt de cadavres “oubliés”, cette fois dans la fiction et dans le nord de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *