Un stand à part aux Halliennales 2020 ?

La question m’a été posée plusieurs fois depuis que les Halliennales sont terminées : y aura-t-il un autre stand à part en 2020 ?
L’opération de cette année avait été conçue comme un one-shot. La question de reconduire le stand, je me la pose uniquement parce qu’on l’a posée. Pour moi, c’était un événement à part, donc unique, qui n’appelait pas de suite. Après, vu le carton de l’opération cette année, l’idée d’un second tome mérite réflexion. C’était top à tous points de vue, de quoi donner envie de remettre le couvert.
Sauf qu’entre un événement unique et un événement pérenne, les modalités ne sont pas les mêmes. Beaucoup de questions à se poser, beaucoup d’arrachages de cheveux (et je ne veux pas abîmer ma perruque), avec entre autres deux gros points délicats : les finances et le casting.

Cette année, je pouvais assurer la prise en charge intégrale du stand et des invités, parce que j’avais accumulé petit à petit un pécule à cet effet. Avec des recettes du blog qui se montent à zéro et des fonds personnels limités, je n’aurai pas le temps d’ici à l’an prochain de reconstituer un trésor de guerre suffisant. Et sans nerf de la guerre…
Quant au casting, renouveler est l’option la plus sensée et celle qu’on m’a conseillée pour présenter d’autres livres, d’autres auteurs, renouveler les publications sur le blog. C’est vrai. C’est aussi l’option la plus inhumaine à mes yeux. Je considère le stand 2019 comme un travail d’équipe et une réussite commune avec trois zozios adorables. Comment leur dire “c’était super mais l’an prochain ce sera sans vous” ? Je laisse ça aux broyeurs de gens que sont les DRH. La question est on ne peut plus cornélienne.

À l’arrivée, ça va être compliqué (le terme exact serait plutôt “insoluble”) et je n’ai pas envie de m’aventurer en 2020 dans des choix qui me fassent mal au cul après une édition 2019 qui restera dans les annales.
En l’état actuel de mes cogitations, je m’oriente plutôt vers le non à moins qu’une solution géniale ne pointe le bout du nez. Si quelqu’un en a une sous le coude, qu’il n’hésite pas à la partager en commentaire.

Je vois donc les choses mal engagées pour une suite. Si elles en restent là, ce sera sans le moindre regret.
Notre quatuor a réalisé un joli parcours et l’opération a dépassé mes espérances à tous les niveaux. Aussi bien comme blogueur qu’à titre personnel, je suis comblé.
Que le stand des Halliennales 2019 reste un événement à part s’inscrit dans la lignée de cette aventure à part avec des cas à part.

Les Halliennales 2019 Stéphane Melin Olivia Lapilus Tiphaine Croville Fred Un K à part
De gauche à droite : Stéphane Melin, Olivia Lapilus, Tiphaine Croville, Fred K. Une belle équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *