Un an à part

C’est l’heure de faire péter le gâteau et la bougie, Un K à part fête son premier anniversaire !

Premier anniversaire Un K à part
Selfie, sans les mains ! Avec des lens flares à la J. J. Abrams !

Une année bien remplie.
Voilà, j’ai fait le tour de la question.
Si, si.
Je ne vais pas me lancer dans les chiffres de x bouquins lus, y chroniques, z salons et… zut, j’aurais dû commencer plus haut dans l’alphabet, je tombe à court de lettres pour les détournements et les interviews.
Résumer l’année ? On sort à peine de la série d’articles Conseils pour lancer son blog. J’y ai beaucoup parlé d’Un K à part, sa philosophie, la mienne, sa naissance, pas la mienne, son histoire, ses petites évolutions… Quel intérêt de dresser le même bilan deux semaines après ?

Quelle année quand même… J’ai bien rigolé, ça, pas de doute.
Je suis content du résultat, le blog tel qu’il est maintenant correspond à l’idée que j’en avais en le lançant. Mission accomplie, je peux prendre ma retraite.
A moins que…
Le blog est-il conforme à l’idée que j’en ai maintenant ?… Pas tout à fait.
Le concept a suivi son chemin en même temps que le bousin, d’autres idées sont venues se greffer… Va falloir que je mette tout ça à plat et que j’y réfléchisse pendant les vacances.
Les vacances, tant qu’on en parle, seront assez light en publications. Il y en aura quand même quelques-unes, pas de repos pour les braves. Je ne vais pas annoncer de grand projet de la mort qui tue pour la rentrée, ça évitera l’effet pétard mouillé si je change d’avis en route. On verra quand on y sera, aussi bien vous que moi.

En tout cas, c’était une bonne année, avec pas mal de temps forts. Là à brûle-pourpoint, je dirais le Noël des auteurs, les Halliennales 2016, Envie de Livres 2017 et les récents conseils de blogging. Une année riche en lectures, riche en rencontres aussi, virtuelles et IRL. Une bonne année ! (Bizarre de balancer ça en juillet au lieu de janvier…)
J’espère que ça vous a plu (sinon, tant pis, qu’est-ce vous voulez que je vous dise…).
Merci du temps que vous avez accordé à mes élucubrations livresques.
On resigne pour un an !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *