Le Label O

Hier, je chroniquais Le Label N de Jess Kaan. J’ai imaginé une suite, Le Label O. Dans ce polar haletant (et addictif, cela va de soi), Luc Mandoline met le nez dans un trafic de baume à lèvres, parce que la série ne s’appelle pas l’emBAUMEur pour rien.

label-o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *