Cérémonie des K d’Or 2016

Aujourd’hui, c’est mon anniversaire. Quitte à prendre un an, autant que tout le monde en profite.
Pour l’occasion, les cadors de l’année seront récompensés par une espèce d’Oscar littéraire : le K d’Or.

K d'Or les cadors Un K à part

Cette prestigieuse (si, si) distinction récompense les ouvrages lus depuis l’an dernier, peu importe leur date de parution, leur genre, leur thème, leur format…
Le jury se compose de moi et c’est bien suffisant.
Pour les statuettes en or massif, on verra ça l’année prochaine…

K d'Or 2016 Angelina Jolie Un K à part
Grâce à un confortable budget Photoshop, la présentation de la cérémonie sera assurée par Angelina Jolie.

Les K d’Or de cette année vont à…

La grande leçon d’écriture :
Concerto pour 4 mains (Paul Colize)

Couverture Concerto pour 4 mains Paul Colize

La bonne grosse marrade :
Bloody Glove (Bob Slasher)

Couverture Bloody Glove Bob Slasher

Les intenses réflexions :
Investigations avec un Triton et Fissures Noires (Jess Kaan)
Joyland (Stephen King)

Les balades dans des univers pas piqués des vers :
Journal d’un marchand de rêves (Anthelme Hauchecorne)
Investigations avec un Triton (Jess Kaan)

K d'Or 2016 Univers en folie

Les classiques qui te procurent le même plaisir à la ixième relecture :
Voyage au bout de la nuit (Louis-Ferdinand Céline)
Dune (Frank Herbert)
Le déclic (Milo Manara)

K d'Or 2016 Classiques indémodables
KK de bronze Un K à part

Les KK de bronze de cette année vont à…

Les gros KK, ces étrons qui se catapultent dans le top 5 des pires lectures de ta vie et te donnent des envies d’autodafés :
L’ère du Levant (Anne Frémaux)
La maison des aviateurs (Philippe Waret)

Rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle fournée de K d’Or !

Publié le Catégories Les K d'Or

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.