Une interview de première main : Marc Falvo

Quand tu reçois Marc Falvo, tu prévois non pas un fauteuil mais un canapé, parce qu’il faut caser pas mal de monde. Stan Kurtz, Bob Slasher, Chris Anthem et un Falvo qui compte double, enceint (?) peut-être de la petite Phyllis (si ce sont des sextuplées, on les appellera les six Phyllis).

Interview Marc Falvo par Un K à part
Falvo aux Halliennales (c) Un K à part. Reproduction interdite (de la photo, hein, niveau fornication, tu fais ce que tu veux) sans autorisation, sinon j’ouvre les portes de l’enfer et ta vie va vite en devenir un. Ou pas, en fait, je m’en fous.
Continuer la lecture de « Une interview de première main : Marc Falvo »

Noël d’auteur : Ludovic Bertin

Avant-dernière chronique du Noël des auteurs, confiée aux bons soins de Ludovic Bertin, auteur de La lettre de Dunkerque. Je le soupçonne d’avoir choisi un titre unique au lieu du duo autorisé pour m’éviter de glisser qu’il faisait d’une pierre deux coups, Bertin. C’est raté.
Quelque part entre The Voice et citius, altius, fortius, le gars Bertin nous embarque septentrionalissimus.

Couverture La voix Arnaldur Indridason
Continuer la lecture de « Noël d’auteur : Ludovic Bertin »

Noël d’auteur : David Coulon

Pour l’antépénultième chronique du Noël des auteurs, je laisse la place à David Coulon. Un peu gonflé de ma part, puisque je ne l’ai pas chroniqué et même jamais lu. Une faute que je compte bien réparer après Noël pour écluser les cartes cadeaux qui ne manqueront pas de pleuvoir.
Note que c’était un peu le but de l’opération : faire découvrir des auteurs et des œuvres, intervenants inclus. A travers ses conseils de lecture et sa propre biblio, on a pas mal de points communs en littérature (critique sociale, humour noir, trash). Le village des ténèbres rejoindra donc sous peu ma “modeste” bibliothèque.

Noël d'auteur : David Coulon
Continuer la lecture de « Noël d’auteur : David Coulon »

Noël d’auteur : Stanislas Petrosky

L’invité du jour pour le Noël des auteurs est Stanislas Petrosky – des fois que le titre en police taille 172 t’ait échappé – dont j’ai parlé , et (tralala). Figure récurrente aussi chauve que Monsieur Propre, il va nous parler de…

L'étrange Noël de mister K
Continuer la lecture de « Noël d’auteur : Stanislas Petrosky »