Critiques express (36) Black is the new black

La grand force du roman noir dans la partie médiane du XXe siècle (années 30 à 70), c’était de brosser un monde en nuances de gris. Ce jeu sur le clair-obscur apparaît encore plus flagrant dans le film noir où la mise en scène repose beaucoup sur l’éclairage. La grande faiblesse du roman noir depuis une vingtaine d’années, c’est de bien porter son nom. Du noir, rien que du noir. Le genre est devenu encore plus monolithique que le manichéisme noir/blanc dont il cherchait à s’éloigner à ses débuts. Ne restent que les ténèbres, sans zones d’ombre possibles, faute d’un peu de lumière pour projeter lesdites ombres.

Au menu du jour :
Les cœurs déchiquetés (Hervé Le Corre)
Le passager (Jean-Christophe Grangé)
Dors ma jolie (Mary Higgins Clark)
La nuit derrière moi (Giampaolo Simi)
Ce monde disparu (Dennis Lehane)

Continuer la lecture de « Critiques express (36) Black is the new black »

Lorette et Harpye – Crisse & Goupil

Lorette et Harpye BD Crisse Goupil éditions Vents d'Ouest tome 1

Lorette & Harpye
Crisse (dessin) & Goupil (scénario)

Vents d’Ouest

Voilà une courte série de BD qui tient en trois tomes, ou plutôt deux et demi.
À l’origine, Lorette et Harpye sont deux sorcières qu’on croise dans la saga L’Épée de Cristal des mêmes Crisse et Goupil. Je ne connais pour ma part que les duettistes de la sorcellerie, n’ayant jamais mis le nez dans la série originelle (mais ce sera réparé sous peu, l’intégrale est commandée).

Continuer la lecture de « Lorette et Harpye – Crisse & Goupil »

The Shawshank Redemption – Stephen King / Frank Darabont

Chronique coup double avec d’un côté Rita Hayworth et la rédemption de Shawshank, court roman de Stephen King qui ouvre le recueil Différentes saisons, et de l’autre The Shawshank Redemption, son adaptation cinématographique réalisée par Frank Darabont avec Tim Robbins et Morgan Freeman dans les rôles principaux.

Stephen King The Shawshank Redemption Les évadés
Continuer la lecture de « The Shawshank Redemption – Stephen King / Frank Darabont »

Critiques express (35) Une touche d’histoire

L’Histoire est et restera le meilleur (pour ne pas dire l’unique) terreau en matière d’écriture.
Et je ne dis pas ça parce que je suis historien de formation.
Ou peut-être que si…

Tiercé du jour :
Les secrets du Vatican (Bernard Lecomte)
Meurtre sur le Grandvaux (Bernard Clavel)
Messieurs Ma, père et fils (Lao She)
Blonde (Joyce Carol Oates)

Continuer la lecture de « Critiques express (35) Une touche d’histoire »